Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de pots à oille aux armes de Georges Ier d’Angleterre...

Œuvre Paire de pots à oille aux armes de Georges Ier d’Angleterre (1714-1727) et de Horatio Walpole (1678-1757) ambassadeur d’Angleterre en France de 1723 à 1730

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Paire de pots à oille aux armes de Georges Ier d’Angleterre (1714-1727) et de Horatio Walpole (1678-1757) ambassadeur d’Angleterre en France de 1723 à 1730

© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Harry Bréjat

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Michèle Bimbenet-Privat

Ces deux pots à oille en argent massif constituaient les pièces maîtresses d’un grand service « à la française » qu’Horace Walpole, premier baron Walpole, commanda à Nicolas Besnier, l’un des orfèvres les plus en vue de la Galerie du Louvre, en 1726, alors qu’il venait d’être nommé ambassadeur du roi George Ier auprès du jeune Louis XV. Entrés au département des Objets d’art grâce au concours de la Société des Amis du Louvre, ils illustrent la grande orfèvrerie française du premier 18ème siècle, aujourd’hui très rare en France du fait des fontes puis des destructions de la Révolution.

Un style en pleine transition
Ces récipients imposants de forme ronde contenaient l’oille, un ragoût de viande accompagné de légumes qui constituait l’entrée. De taille monumentale, mis en valeur par leur plateau, ils étaient destinés à rester en place jusqu’à la fin du repas, participant ainsi au décor de la table. Chacun repose sur quatre pieds à enroulements prolongés en appliques et achevés par des masques de satyres souriants, coiffés de palmettes. Leurs anses en consoles dessinent des successions d’enroulements, de fleurons et de coquilles, un répertoire décoratif que l’on retrouve sur les agrafes de leurs couvercles et sur l’aile de leurs grands plateaux à douze contours, ornés également de « têtes de souffleurs » et de frises de postes et de lambrequins. Les pots à oille Walpole illustrent magnifiquement le nouveau vocabulaire de formes et d’ornements apparu dans ces années de transition : alors que la symétrie, les formes régulières, les ornements en lambrequins, les frises de postes et de fleurons traduisent encore d’évidents héritages du siècle de Louis XIV, les rocailles en agrafes, les enroulements des pieds et leurs étonnantes métamorphoses annoncent déjà vigoureusement la grande mutation de l’art rocaille.

Un orfèvre de la Couronne au service d’une riche clientèle étrangère
Les poinçons des deux pots à oille révèlent que le choix de l’ambassadeur se porta sur Nicolas Besnier qui avait été reçu maître orfèvre en 1714 et avait obtenu aussitôt un logement à la Galerie du Louvre. Jusqu’en 1741, il fournit régulièrement la vaisselle du Garde-Meuble de la Couronne, d’abord avec Nicolas Delaunay, puis comme associé de Claude II Ballin et enfin, en 1723, en alternance avec Claude II Ballin et Thomas Germain, formant un trio sans précédent au service de la Couronne. Au cours de ces années, l’œuvre maîtresse de Nicolas Besnier fut le grand service de vermeil et d’argent de Louis XV : 120 kg d’argent doré et 160 kg d’argent blanc dont les pots à oille Walpole constituent une variante. De cette énorme quantité de vaisselle royale, rien ne subsiste. C’est donc grâce à la clientèle étrangère que le talent de Besnier peut être le mieux apprécié, dans la mesure où ses services d’argenterie, à la faveur de l’exportation, ont pu échapper aux fontes ordonnées par les autorités françaises. Besnier participa ainsi, avec Thomas Germain, au célèbre service du premier vicomte Bateman et de son épouse Anne Spencer, petite-fille du duc de Marlborough, dont certains plats sont conservés au Louvre. Les pots à oille Walpole illustrent pleinement cette fastueuse vaisselle commandée par des aristocrates britanniques amoureux des usages français.

Bibliographie

« Louis XV. Un moment de perfection de l’Art français », Catalogue de l'exposition, Paris, Hôtel de la Monnaie, 1974, n° 458

De Drouas (Jacques), « Un orfèvre au XVIIIe siècle : Nicolas Besnier, échevin de Paris », in Bulletin de la Société de l’Histoire de Paris et de l’Ile-de-France, 110e année, 1983, p. 97-149

Bimbenet-Privat (Michèle), « Un don exceptionnel des Amis du Louvre pour l’acquisition de deux pots à oille du service Walpole », in Revue des musées de France, Revue du Louvre, 2014-3, p. 9-11.

Cartel

  • Paire de pots à oille aux armes de Georges Ier d’Angleterre (1714-1727) et de Horatio Walpole (1678-1757) ambassadeur d’Angleterre en France de 1723 à 1730

    1726 – 1727

    Paris

  • Matériau / technique : argent fondu et ciselé

    Dimensions : H. : 38 cm ; D. des plateaux : 45 cm

  • Acquisition : don de la Société des Amis du Louvre, 2014, OA 12533 ; achat, OA 12534

    OA 12533 ; OA 12534

  • Objets d'art

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet