Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de seaux à bouteille

Œuvre Paire de seaux à bouteille

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Deux seaux à bouteille

© 1993 RMN / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Les seaux à bouteilles du Louvre proviennent du célèbre service Penthièvre-Orléans. Ce service, commandé par Louis-Alexandre de Bourbon comte de Toulouse (1678-1737), fut complété par différents orfèvres à plusieurs reprises. Les seaux, en forme de cloche renversée, sont l'œuvre d'Edme-Pierre Balzac (1705-après 1781). Ces seaux à bouteille appartenant à un groupe de quatre (les deux étant dans une collection privée) sont emblématiques de l'assagissement du Rocaille à la fin des années 1750.

Qu'est-ce qu'un seau à bouteilles ?

Dans le service "à la française", les bouteilles de vin ainsi que les verres n'étaient jamais présentés sur la table et ils étaient toujours consommés très frais. Dans ce but, on se servait de "rafraîchissoirs" ou "seaux" destinés aux verres et aux bouteilles. Les rafraîchissoirs à verres étaient de forme oblongue alors que les seaux à bouteilles étaient plutôt cylindriques et en hauteur. Ces récipients étaient placés sur une console le long d'un mur de la pièce dans laquelle on avait dressé la table. Lorsqu'un des convives voulait boire, il demandait au valet qui se trouvait derrière lui de le servir, ce dernier s'exécutait puis remettait bouteille et verre à leur emplacement lorsque la personne avait bu.

Le service Penthièvre-Orléans

Les pièces les plus anciennes du service furent exécutées par Thomas Germain (1673-1748), pour Louis-Alexandre de Bourbon comte de Toulouse, troisième enfant légitimé de Louis XIV et de Madame de Montespan, Grand amiral de France et Grand veneur. La deuxième campagne de commandes, partagée entre les orfèvres Antoine-Sébastien Durand et Edme-Pierre Balzac, est due au fils du comte de Toulouse : Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre (1725-1793). C'est sa fille Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon qui hérita du service après la mort de son père. Elle avait épousé Louis-Joseph-Philippe duc d'Orléans, c'est ainsi que les pièces d'orfèvrerie passèrent dans les biens des Orléans. Après la Terreur, la duchesse d'Orléans parvint à rentrer en possession de ses biens et à son décès, en 1821, l'orfèvrerie revint à son fils Louis-Philippe, duc d'Orléans (1773-1850). Ce dernier pris la décision de faire apposer sur le service les armes des Orléans. A sa mort, l'ensemble fut dispersé par ses descendants. Les seaux de Balzac appartiennent à la commande du duc de Penthièvre et reçurent leur doublure, exécutée par Jean-Baptiste-Claude Odiot, sous Louis-Philippe.

L'assagissement du Rocaille

Les seaux reposent sur un pied rocailleux à découpe régulière. Leur corps est en forme de cloche renversée et est orné d'un décor fait au repoussé. Des cygnes nageant parmi les roseaux sont représentés, allusion poétique à l'usage de l'objet. Sur les faces latérales courent des pampres de vigne desquels partent deux poignées nervurées. Si le vocabulaire décoratif rappelle la fantaisie de celui des seaux de Thomas Germain (vers 1673-1748) pour le même service, la forme générale et certains ornements évoquent l'assagissement du répertoire rocaille dans les années 1750. Les formes demeurent très régulières et l'encolure est ciselée d'oves, ornement qui connaîtra ses heures de gloire dans l'orfèvrerie néoclassique.

Bibliographie

- Versailles et les tables royales en Europe, Catalogue d'exposition, Versailles, 1993, p 275-280.

Cartel

  • Edme-Pierre BALZAC (Gien 1705 - après 1786)

    Deux seaux à bouteille

    1759 - 1766 (les doublures ont été ajoutées au XIXe siècle par Jean-Baptiste-Claude Odiot)

  • Argent

    H. : 24,50 cm. ; L. : 28 cm. ; D. : 23,80 cm.

  • Acquis en 1987 , 1987

    OA 11116, OA 11117

  • Objets d'art

    Aile Sully
    1er étage
    Cabinet des porcelaines
    Salle 605

Informations pratiques

Le musée du Louvre, le jardin des Tuileries et la Cour Carrée sont fermés jusqu'à nouvel ordre.

Les visiteurs ayant acheté un billet en ligne pour le musée seront remboursés. Vous n’avez aucune démarche à effectuer. En raison du nombre élevé de billets à rembourser, le délai de ce traitement est estimé à trois mois.

Nous vous remercions de votre compréhension.