Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paysage, avec un groupe de figures à gauche

Œuvre Paysage, avec un groupe de figures à gauche

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Paysage, avec un groupe de figures à gauche

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

Découverte par J. Gere dans le fonds des anonymes, cette feuille a été intégrée au riche corpus graphique de Salvator Rosa grâce au rapprochement avec d'autres dessins de paysages de sa main. Le Paysage avec un groupe de figures est l'une de ses pièces les plus remarquables par sa technique au rendu chromatique et par la vivacité narrative de ses traits.

Iconographie du réel

Ce paysage, dans lequel la nature est le véritable personnage principal, est caractérisé par une éblouissante capacité à rendre la perception du réel. Au centre, trois troncs au feuillage rare et aux branches sèches sont enchevêtrés. Ils sont décrits dans leurs moindres détails, comme l'écorce ou les noeuds, et finement disposés en raccourci. Derrière, des montagnes sont dessinées dans une perspective différente et l'oeil est mené jusqu'à un point très lointain, au fond, où des nuages semblent franchir la barrière des sommets. A gauche de la feuille, un croquis de figures témoigne de l'habileté technique de l'artiste : la ligne des contours ne semble pas s'interrompre dans l'exécution du groupe. Les formes sont dessinées d'une manière sommaire mais efficace. Le lavis gris rend l'effet chromatique encore plus naturel, grâce à la disposition soigneuse des couches, plus denses dans la partie inférieure de la feuille.

Horizons d'un paysage

Le Paysage avec un groupe de figures possède une fraîcheur exceptionnelle grâce aux qualités picturales dues à la technique utilisée qui en font un dessin d'une rare beauté. Ce n'est cependant pas un élément déterminant dans la recherche d'une version peinte, pour laquelle la feuille du Louvre aurait été préparatoire : aucun tableau connu n'a pu être mis en relation avec ce dessin. Il existe néanmoins des peintures de Rosa qui relèvent du même esprit, notamment Polycrate recevant le poisson de Chicago et Moïse sauvé des eaux de Detroit. Ces rapprochements ont renforcé l'opinion selon laquelle la feuille doit être considérée comme une oeuvre achevée et se suffisant à elle-même. La datation proposée, vers la fin des années cinquante du XVIIe siècle, se fonde sur le rapport avec un dessin conservé à l'Albertina de Vienne, qui décrit également un paysage.

Bibliographie

- BACOU Roseline, La Collection Saint-Morys au Cabinet des Dessins du musée du Louvre, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1987, notice 99.

- BACOU Roseline, BEAN Jacob, Le Dessin à Rome au XVIIe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1988, notice 130.

- MONBEIG-GOGUEL Catherine, VITZTHUM Walter, Le Dessin à Naples du XVIe au XVIIIe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1967, notice 42.

- Salvator Rosa, Londres, Hayward Gallery, 1973, notice 67.

Cartel

  • ROSA Salvator

    Paysage, avec un groupe de figures à gauche

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Plume et encre noire, lavis gris, tracé préparatoire à la sanguine. Collé en plein.

    H. : 20.6 cm. ; L. : 33 cm.

  • Saisie des Emigrés , 1793

    INV 14094

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Le jardin du Carrousel sera ouvert à partir du samedi 30 mai, et le jardin des Tuileries à partir du dimanche 31 mai.

Musée du Louvre : nos équipes mettent tout en oeuvre pour assurer la sécurité de tous et travaillent à la réouverture du musée le 6 juillet (ouverture de la billetterie le 15 juin).

Nous vous tiendrons informés sur notre site et sur nos comptes Facebook et Twitter.

Nous vous remercions de votre compréhension.