Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Pendeloque en forme de chien

Œuvre Pendeloque en forme de chien

Département des Antiquités orientales : Iran

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Petit chien à bélière

© 1986 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Agnès Benoit

Ce petit pendentif en forme de chien est un des premiers exemples du travail de l'orfèvrerie de la fin du IVe millénaire av. J.-C. Il représente une synthèse de toutes les techniques de métallurgie connues à cette époque. Il apporte, par ailleurs, une information intéressante sur l'une des deux grandes races de chiens domestiqués en plaine de Susiane.

Une prouesse de métallurgiste

Ce petit pendentif en or, en forme de chien, illustre l'habileté des métallurgistes de Suse à l'époque d'Uruk récent qui se situe entre 3300 et 3100 av. J.-C. L'art de la métallurgie est une acquisition du IVe millénaire qui suppose d'être capable de réduire le minerai pour en extraire le métal, puis de savoir le couler dans des moules. Un tel art nécessite la maîtrise de hautes températures, souvent supérieures à 800 °C. Le premier minerai soumis à de telles opérations fut le cuivre puis, très vite, les métallurgistes pratiquèrent le polymétallisme (travail du plomb, de l'argent et de l'or) et s'initièrent aux premiers alliages, à l'arsenic, à l'antimoine ou au plomb. L'orfèvrerie reste néanmoins rare à la fin du IVe millénaire. Ce petit chien fait donc à la fois figure de référence et d'exception dans ce domaine. Les techniques employées pour sa fabrication sont multiples et forment une sorte de répertoire de tout le savoir-faire de l'époque. Elles font intervenir la fonte à la cire perdue pour la partie massive du corps et l'étirage à chaud pour les oreilles et la queue, avec un apport supplémentaire de matière pour pouvoir retourner celle-ci sur le dos du chien. Initialement, afin d'épargner le précieux métal, un noyau d'argile a été mis en place au centre de la pièce. En dernier lieu, l'anneau de suspension de l'objet, appelé bélière, a été fixé : il a fallu alors faire baisser la température du métal à la jonction entre les deux éléments pour éviter que la statuette ne fonde. Pour cela, une soudure a été effectuée avec une brasure qui mélange du cuivre à l'or. Le chien de Suse se présente comme le premier témoignage connu d'une telle technique.

Un chien domestique

La race de chiens représentée ici se distingue de celle des sloughis aux formes très étirées qui figurent sur les vases de céramique peinte retrouvés dans la nécropole de Suse I, datant donc de la fondation de la ville. D'aspect trapu, avec une queue retournée, cet animal était domestiqué, comme le prouve le collier qu'il porte autour du cou. Cette domestication n'est pas récente puisqu'elle est antérieure au néolithique. Mais le IVe millénaire correspondant à une augmentation du pastoralisme dans l'ensemble du Proche-Orient, sans doute par suite d'une meilleure exploitation de la laine des ovins, le chien est devenu un auxiliaire très précieux de l'homme. Il a d'ailleurs été souvent choisi comme sujet dans l'art de l'époque, particulièrement à Suse sous la forme de statuettes ou de pendeloques.

Bibliographie

- DUVAL Alain-René, ELUERE Christiane, HURTEL Loïc, TALLON Françoise, "La Pendeloque au chien de Suse. Étude en laboratoire d'une brasure antique", in Revue du Louvre, 1987, n 3, pp. 176-179.

Cartel

  • Petit chien à bélière

  • Or

    H. : 1,40 cm. ; L. : 1,50 cm.

  • Fouilles R. de Mecquenem, 1939, tell de l'Acropole , 1939

    Sb 5692

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran, Susiane et plateau iranien
    Salle 232
    Vitrine 3 : Suse II. Arts divers de l'époque d'Uruk récent (3300 - 3100 avant J.-C.).

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45 à partir de janvier 2019

Fermetures :
Le 25 décembre 2018
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet