Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plaque : Éole déchaîne les vents sur les Troyens à la prière de...

Œuvre Plaque : Éole déchaîne les vents sur les Troyens à la prière de Junon

Département des Objets d'art : Renaissance

Plaque : Éole déchaîne les vents sur les Troyens à la prière de Junon

© Musée du Louvre / Objets d'Art

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Sophie Baratte

Il s’agit d’une des onze plaques conservées au Louvre d’une série de quatre-vingt-deux plaques répertoriées à ce jour. Chaque plaque, unique, reproduit une illustration des neuf premiers livres d’un Virgile publié en 1502 à Strasbourg qui en compte une centaine pour les douze livres. La fidélité de la reproduction est alliée à une utilisation des propriétés chromatiques de l’émail et répond aux desseins de l’éditeur du Virgile qui voulait mettre le texte antique à la portée d’un large public.

La Plaque et le modèle

C’est la deuxième plaque de la série ; elle montre Eole barbu qui, à la prière de Junon, déchaîne les vents représentés par des nuages à têtes humaines contre les navires des Troyens. Les deux divinités se trouvent sur une île, au milieu des flots sur lesquels les navires sont secoués par les vent déchaînés tandis que Neptune va calmer les flots. Le rendu des eaux par des lignes bleues sur du blanc sont une des caractéristiques communes aux différentes plaques.
L'iconographie provient d'un ouvrage publié à Strasbourg en 1502 par l’imprimeur Jean Gruninger, œuvre de l'humaniste Sébastien Brant (1457-1521) qui commente les œuvres de Virgile et les accompagne de nombreuses planches pour aider et instruire des lecteurs « ignorants ». Ce livre connut un grand succès et les planches furent plusieurs fois réutilisées.

La technique et l'émailleur

L’émailleur utilise des émaux colorés sur une couche blanche ainsi que des émaux translucides sur des paillons d’argent sur des zones assez étendues comme le ciel à la limite de l’horizon. Le contre-émail est en fondant , verre transparent, marbré de violet.
Ces plaques présentent une grande unité de style même si la technique a évolué au cours de leur fabrication avec la disparition de l’utilisation des paillons après les quinze premières plaques. Les formes grêles des personnages sur les gravures sont souvent rendues d’une façon plus conforme aux canons de la Renaissance. Les tentatives pour élargir la production de cet émailleur ne se sont pas révélées concluantes.

Utilisation et destination

Une série si nombreuse et unique est certainement le fruit d’une commande sans doute d’un humaniste. Les plaques devaient trouver place dans des boiseries suivant une disposition dont témoigne la cinquantième plaque,  Enée et ses compagnons devant le temple d'Apollon à Cumes. La première mention de plaques de cette série se trouve dans une vente de l’époque révolutionnaire.

Cartel

  • Maître de L'Énéide

    Plaque : Éole déchaîne les vents sur les Troyens à la prière de Junon

    Vers 1530

    Limoges

  • Émail peint sur cuivre

    H. : 22,20 cm. ; L. : 20,10 cm.

  • Legs baronne Salomon de Rothschild, 1922 , 1922

    OA 7550

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Louis XII
    Salle 510
    Vitrine 1

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet