Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plateau de table

Table

© 1988 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Orné d'une effigie du roi Charles X, ce plateau de table est une œuvre de la manufacture de mosaïque fondée par le romain Francesco Belloni à Paris et devenue manufacture royale en 1817. Cette œuvre à la gloire du monarque révèle en outre l'intérêt pour les techniques et les motifs antiques sous la Restauration.

Une iconographie royale

Au centre du plateau est inséré un médaillon rond orné d'un profil à l'antique de Charles X couronné de lauriers et traité en grisaille. Ce médaillon n'est pas sans rappeler les camées de l'Antiquité. Il est probable que Francesco Belloni avait déjà réalisé le plateau et qu'il y a ajouté ce profil de Charles X à l'avènement de ce dernier. Autour du médaillon sont disposés des rameaux d'olivier à fruits et des gerbes de lys au naturel, végétaux associés depuis l'Ancien Régime au pouvoir royal. De part et d'autre du médaillon se trouvent des croix de l'ordre de Saint-Louis surmontées de la couronne royale.

Une multitude de pierres dures

Le plateau de la table est fait dans une dalle de marbre jaune de Sienne incrustée de différentes pierres. Le médaillon rond est souligné par une bordure de jaspe rouge et deux bandes de marbre jaune. Le fond du plateau en lapis-lazuli est orné de branches d'olivier et de fleurs de lys en cornaline. Cet ensemble est entouré d'une bordure en marbre jaune sur laquelle court un ruban en deux tons de lapis enroulé autour d'une branche portant des baies de cornaline et des feuilles de jaspe sanguin.

Francesco Belloni et la mosaïque

Formé dans l'atelier des mosaïstes du Vatican, Francesco Belloni, qui se trouvait en France en 1797, souhaitait faire revivre à Paris l'art de la mosaïque. Il eut d'abord la charge de former des élèves à cette technique dans une école qui devint École impériale de mosaïque en 1807, puis Manufacture royale en 1817. Il participait aux expositions des produits de l'industrie où il proposait des tables, des guéridons, des devants de cheminée et des tableaux entièrement composés selon cette méthode. Sur ce plateau à l'effigie de Charles X, Belloni a mêlé deux types de mosaïques : la mosaïque "façon antique" que l'on peut admirer sur les rameaux d'olivier et les fleurs de lys, et l'incrustation pour l'ensemble de la composition sur la dalle de marbre jaune. Belloni maîtrisait en effet toutes les techniques de cet art qu'il remit réellement à l'honneur.

Bibliographie

Un Âge d'or des arts décoratifs : 1814-1848, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991, pp. 175-176.

Cartel

  • Francesco BELLONI (Rome, 1772 - Paris, 1863)

    Table

    1814 et 1824 - 1828

    Paris

  • Marbre jaune de Sienne incrusté de lapis-lazuli, améthyste, cornaline, jaspe

  • MS 164

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Claude Ott
    Salle 560

Informations pratiques

Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, le musée du Louvre et le musée national Eugène-Delacroix sont fermés jusqu'au mardi 1er décembre inclus.

Les visiteurs ayant acheté un billet pour cette période seront remboursés automatiquement. Aucune démarche n’est nécessaire.

Le jardin des Tuileries et le jardin du Carrousel sont ouverts.

Retrouvez sur cette page toutes les informations liées à la situation sanitaire.

Nous vous remercions de votre compréhension.