Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Porche d’une demeure mamlouke au Caire

Œuvre Porche d’une demeure mamlouke au Caire

Département des Arts de l'Islam : 1250-1500 : Le morcellement régional

Porche d’une demeure mamlouke au Caire

© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Hervé Lewandowski

Arts de l'Islam
1250-1500 : Le morcellement régional

Le « porche mamlouk » est un ensemble d’environ 300 pierres qui demeure aujourd’hui l’unique exemple d’architecture mamlouke d’une telle ampleur conservé dans un musée.

Un puzzle géant

Les pierres du porche constituaient autrefois la voûte d’une structure d’accès à un ensemble architectural de prestige. Il appartenait à une fastueuse demeure cairote. C’est au mécénat d’un riche et puissant émir de la dynastie mamlouke (1250-1517) qu’il faut attribuer cette construction. L’ensemble se distingue par l’utilisation de deux couleurs de calcaire, l’un très doré, l’autre blanc. Ces couleurs contrastantes constituent un véritable ablaq, puzzle tridimensionnel de pierres, dont la technique a été développée en Syrie du Nord et en Anatolie dans la première moitié du 13e siècle.

La voûte plissée « en éventail » et le décor permettent d’avancer une datation. Ce type de voûte apparaît pour la première fois au Caire, au plus tôt  vers le milieu du 14e siècle, et vient probablement de l’Anatolie Seljuqide. Le décor, luxuriant, se compose de motifs géométriques et floraux stylisés. Les panneaux, tantôt géométriques, tantôt en forme de niche trilobée et cintrée, accueillent des réseaux de rubans ou d’arcs de cercle encadrés par de longues bordures sculptées représentant deux brins noués à intervalles réguliers.

Histoire d’une redécouverte

Les pierres du porche, après son démontage au 19e siècle, furent acquises par le comte Gaston de Saint-Maurice, qui les destinait probablement à sa résidence cairote. Il dut cependant s’en défaire. Ces pierres furent alors expédiées en France à la fin des années 1880, comme « don de M. de Saint-Maurice ». Elles arrivèrent à l’Union centrale des Arts décoratifs, mais tombèrent dans l’oubli et perdirent leur identité, avant d’être redécouvertes au début des années 2000. Des dessins de l’architecte Jules Bourgoin (1838-1908), qui conservent l’image de l’édifice avant son démontage, ont aidé à la reconstitution du porche dans les salles du musée du Louvre.

Bibliographie

Daskalakis Matthews A.-C., Le Porche mamlouk (collection Solo, 55), Paris, 2012.

Daskalakis Matthews A.-C., « Porche d'époque mamlouke », in S. Makariou (dir.), Les arts de l'Islam au musée du Louvre, Paris, 2012, p. 34-35.

Cartel

  • Porche d’une demeure mamlouke au Caire

    2nde moitié du 15e siècle

    Égypte, Le Caire

  • Calcaires jaune et blanc sculptés, grilles modernes en fer forgé et cadre en châtaignier

    H. 250 cm, L. 300 cm, l. 250 cm

  • Acheté au Caire par G. de Saint-Maurice , avant 1887

    AD RI 2003/26-1, dépôt, musée des Arts décoratifs, Paris, 2006

  • Arts de l'Islam

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet