Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portait d'une dame de qualité et de sa fille

Portait d'une dame de qualité et sa fille

© 1995 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture flamande

Auteur(s) :
Michèle Perny

Ce « Portrait d’une dame de qualité et de sa fille », pendant d’un autre tableau du Louvre intitulé à l’identique « Portrait d’un homme de qualité avec son fils », est un remarquable et magnifique exemple de grand portrait d’apparat, genre qu’Antoon van Dyck a multiplié à maintes reprises au cours de sa carrière, dans lequel il excella et qu’il porta sans conteste à un niveau de somptuosité absolue. A l’inspiration de Rubens, très présente, s’ajoutent ici le génie particulier, la touche incomparable et le talent de coloriste de ce brillant portraitiste.

Un portrait tout en nuances

Assise de trois quarts, légèrement en biais, dans un fauteuil au dossier rouge, une dame d’un rang de toute apparence élevé, tête nue et vêtue d’une robe en satin noir rebrodé, rehaussée d’un large col et de manchettes en dentelle fine, tourne la tête et un regard pensif vers la droite. Elle porte de nombreux bijoux, dont un discret ornement dans ses cheveux relevés, des pendants d’oreilles et un ras du cou en perles, une croix d’or enrichie de pierreries sur la poitrine, ainsi qu’une chaîne d’or à trois rangs. A droite auprès d’elle, debout, les mains croisées devant elle, se tient sagement une fillette à la robe blanche retroussée sur un jupon bordé de quatre galons d’or, regardant le spectateur d’un air mutin. Elle porte, comme sa mère, un collier de perles au ras du cou. La lumière traverse la scène en diagonale, caressant au passage les reflets lustrés du tissu noir et laissant à dessein la partie gauche du tableau dans la pénombre. Un pan de rideau mordoré sur lequel se détachent avec délicatesse les carnations du visage de la mère, un rectangle de ciel sur la droite, deux colonnes adossées, composent le fond du tableau. Au noir intense et profond de la robe, viennent s’opposer les touches de blanc des nuages, le nacré des perles et du satin de la robe de la fillette, l’élégance arachnéenne de la dentelle, mais aussi la touche rouge du fauteuil et le drapé doré du rideau et de la parure. Les différentes diagonales qui traversent la scène représentée, donnent aux deux modèles un mouvement imperceptible, mais présent, malgré leur apparente immobilité.

Le portraitiste à Anvers

L’identité des deux personnages féminins représentés dans ce tableau reste inconnue à ce jour, les anciennes identifications, sans fondement réel, à la femme de Rubens « habillée de noir à l’espagnol »(Inventaire Le Brun, 1683, N°263), puis à la femme du frère de Rubens, ayant été délaissées depuis longtemps. Exécutée probablement durant une seconde période anversoise de van Dyck, entre 1627 et 1632, après le retour d’Italie du peintre, de Gênes en particulier où il réalisa de nombreux portraits de l’aristocratie locale, cette œuvre en porte quelques marques caractéristiques. En effet, revenu d’Italie dans le courant de l’été 1627, Antoon van Dyck s’imposa à Anvers comme peintre d’histoire, mais plus encore comme portraitiste de l’élite bourgeoise. Ainsi le peintre prend-il l’habitude de remplacer le fond monochrome et sombre propre au portrait flamand, pour y substituer un motif de draperie entre deux colonnes, allégé par une échappée vers l’horizon et le ciel, qui donne une profondeur incontestable à la scène. De plus, l’artiste transcende la raideur du portrait conventionnel par un subtil rendu naturel : mis en évidence dans un souci de représentativité manifeste, le rang et l’aisance matérielle des personnages ne gênent néanmoins aucunement l’observation sensible de ceux-ci, comme le regard espiègle de la petite fille et sa pose enfantine, ou le regard un peu lointain, mais serein et affable de sa mère.

Un double héritage

Né en Flandre au siècle d’or, Antoon van Dyck fut placé très jeune en apprentissage chez Hendrick van Balen (1560-1632) peintre anversois de sujets religieux et mythologiques. Peintre prodige, rapidement remarqué par Pierre-Paul Rubens (1577-1640) dont il fut le collaborateur le plus doué dès 1618, reconnu comme peintre d’histoire, il eut cependant son plus grand succès en tant que portraitiste, à Anvers, en Italie, mais aussi en Angleterre. Il triompha en effet à la cour de Charles Ier où il réalisa de nombreux portraits de la famille royale, mais également de l’aristocratie anglaise. Dès lors, à la fois profondément imprégné par le style et la manière de Rubens et d’autre part par les modèles italiens, il sut renouveler magistralement le genre du portrait avec nuance et finesse : par l’introduction manifeste d’un certain dynamisme, la mise en valeur de ses modèles, et le respect de leur personnalité, et surtout par la traduction discrète, mais présente, d’une sensibilité exceptionnelle.

Bibliographie

- Arnaud BREJON DE LAVERGNEE, L’Inventaire Le Brun de 1683 – La collection des tableaux de Louis XIV, PARIS : Editions de la R.M.N., 1987, 263, p. 298

- Alexis MERLE DU BOURG,  Antoon Van Dyck - Portraits, ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Van Dyck au Musée Jacquemart André du 8 octobre 2008 au 25 janvier 2009, BRUXELLES : Fonds Mercator, 2008

- Susan BARNES, Oliver MILLAR, Nora De POORTER [et al.] : Van DYCK – A Complete catalogue of the paintings, III. 171, NEW HAVEN, LONDRES : Yale University Press, 2004

Cartel

  • Antoon van DYCK (Anvers, 1599 - Blackfriar's (Londres), 1641)

    Portait d'une dame de qualité et sa fille

  • H. : 2,04 m. ; L. : 1,36 m.

  • Collection de Louis XIV : acquis d'Eberhard Jabach, 1671 ; inventorié en 1683comme La femme de Rubens et sa fille !

    INV. 1243

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Van Dyck
    Salle 853

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet