Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Porte à décor peint

Œuvre Porte à décor peint

Département des Arts de l'Islam : 1500-1800 : Les empires modernes

Porte à décor peint

© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1500-1800 : Les empires modernes

Cette porte, exceptionnelle par son abondant décor peint recouvert d’un vernis, peut être datée de la période safavide. Son décor présente en effet des similitudes avec certaines reliures du 16e siècle. Les personnages représentés renvoient, quant à eux, aux canons stylistiques du 17e siècle.

Des liens avec les arts du livre et du textile

La composition de cette porte révèle des liens étroits avec l’art du livre, notamment les reliures, ou encore avec les tapis. Un cartouche central polylobé, où se déploient des scènes à plusieurs personnages, se poursuit par deux cartouches transversaux à décor de palmettes et par un motif en fleuron. Cette composition se détache sur un fond orné d’animaux. Par ailleurs, le cadre, d’un fond rouge sombre, est chargé d’arabesques florales, d’animaux et de petits personnages.

Une porte safavide

La porte appartient à un groupe dont les datations oscillent entre le 16e et le 19e siècle : la plupart d'entre elles sont maintenant considérées comme des pastiches de la seconde moitié du 19e siècle. Dans ce groupe, cependant, certaines sont réputées provenir du pavillon palatial du Chehel Sutun, construit vers 1647 à Ispahan. La porte conservée au musée du Louvre ne présente toutefois ni la « mise en page » des portes dites « du Chehel Sutun », ni le foisonnement des portes qajares du 19e siècle.

Le style des arabesques et des animaux permet d’établir des comparaisons avec des œuvres du 16e siècle, notamment avec deux plumiers en bois. Dans des reliures réalisées à la même époque, on retrouve ce type de décor, inspiré des laques chinois.
La seconde phase du décor semble reprendre les canons de la première moitié du 17e siècle, notamment la silhouette sinueuse et le lourd turban des personnages introduits par le peintre Reza-e Abbasi à la cour du souverain Shah ʿAbbas le Grand (r. 1588-1629). On identifie également des détails présents sur certaines fresques du Chehel Sutun : le voile des femmes noué par un nœud, les fins sourcils qui se rejoignent au niveau du nez... Bien que la datation précise de ces fresques reste objet de discussion, elles ancrent une nouvelle fois notre porte dans la période safavide, et renvoient aussi à l’idée formulée par Raymond Kœchlin selon laquelle elle pourrait provenir, si ce n’est du Chehel Sutun lui-même, du moins d’un pavillon royal.

Bibliographie :

Fellinger G., « Porte à décor peint », in S. Makariou (dir.), Les arts de l’Islam au musée du Louvre, Paris, 2012, p. 379-380.

Makariou S. et Maury C. (dir.), Istanbul, Isfahan, Delhi, 3 Capitals of Islamic Art: Masterpieces from the Louvre Collection, cat. exp. Istanbul, Sakip Sabanci Museum, 2008, no 122, p. 252.

Kœchlin R., « Une porte persane », Bulletin des musées de France, 1re année, no 5, 1929, p. 102-104.

Cartel

  • Porte à décor peint

    16e-17e siècle

    Iran, Ispahan (?)

  • Bois, décor peint et vernis

    H. 191 cm ; l. 97 cm

  • Achat , vers 1929 ; dépôt, musée des Arts Décoratifs, Paris, 2006

    AD RI 2006/51.1 et AD RI 2006/51.2

  • Arts de l'Islam

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet