Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Rhyton en forme de lion

Vase en forme de lion

© 2008 Musée du Louvre / Raphaël Chipault

Antiquités orientales
Anatolie

Auteur(s) :
Arnaud Prévotat

Ce rython zoomorphe en forme de lion était probablement destiné à des libations en l'honneur de certaines divinités : un goulot ménagé sur le dos de l'animal permettait de recevoir un liquide qui s'écoulait ensuite par le museau. L'aspect menaçant de l'animal est rendu par la gueule grande ouverte, montrant des crocs, et le regard fixe. Contrastant avec ce réalisme, les joues et la crinière sont figurées par des traits schématiques de peinture brun-noir.

Un rhyton en forme de lion

Ce lion se campe, sans aucun mouvement du corps, sur ses pattes à quatre griffes entièrement peintes. Le pourtour de sa gueule et la commissure des lèvres, rehaussés d'une bande de peinture, font ressortir quatre grosses canines pointues et une langue pendante. Les yeux, globuleux et écarquillés, sont marqués en leur centre d'un point de peinture figurant la pupille. Des détails sont également peints en sombre sur un engobe blanc : la crinière est rendue par des spirales et le pelage par des points, selon des motifs assez schématiques. Par le goulot disposé sur le dos de l'animal, ce vase pouvait recevoir des liquides s'écoulant ensuite par le museau : ce type de vase, dénommé rhyton, servait lors de cérémonies cultuelles pour pratiquer des libations en l'honneur des dieux.

Une longue tradition

Notre lion a été découvert à Kültépé, avec une série de rhyta similaires conservée au Louvre, dont il constitue le seul exemplaire complet. On trouve des rhyta zoomorphes au Bronze ancien III (2300-1750 av. J.-C.) dans une aire géographique assez étendue de la Crête aux Balkans en passant par l'Anatolie, mais ils semblent absents de Mésopotamie. Leur origine remonte au néolithique, en particulier à Hacilar (Anatolie, vers 6000 av. J.-C.), ce qui témoigne d'une longue tradition qui se développe aux périodes suivantes pour atteindre son apogée en Cappadoce et surtout à Kültépé, antique Kanesh, au Bronze ancien III.

Un commerce florissant

Cette belle céramique témoigne du raffinement de la civilisation de la Cappadoce à cette époque. En effet, l'Anatolie, région riche en matières premières et surtout en minerais de cuivre, d'or et d'argent, prospérait grâce aux marchands assyriens qui s'étaient installés aux abords des villes dans des kârû (littéralement quais, en fait des comptoirs commerciaux). La découverte de notre rhyton dans le niveau II du Karum de Kültépé témoigne ainsi de l'adoption par les assyriens de traits culturels autochtones. Les Assyriens apportèrent d'autre part, avec les étoffes et l'étain indispensable à la fabrication du bronze local, l'écriture.

Bibliographie

- AMIET Pierre, L'Art antique du Proche-Orient, Mazenod, 1977, p. 387, fig. 456, pl. 57.

- DE GENOUILLAC Henri, Céramique cappadocienne, t. II : acquisitions du Musée du Louvre (Musée du Louvre. Département des Antiquités Orientales. Série archéologique, II), Paul Geuthner, 1926, pp. 52-53, n 141, pl. 8.

- DUPRE Sylvestre, Bestiaire de Cappadoce, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1993, p. 69, n 44.

- Huit millénaires de civilisation anatolienne,catalogue d'exposition, Maison de l'UNESCO, 1981, n 10.

- ROAF Mickaël, Atlas de la Mésopotamie et du Proche-Orient antique, Brepols, 1991, p. 112.

Cartel

  • Vase en forme de lion

    Epoque des Comptoirs assyriens, XIXè-XVIIIè s. av. J.-C

    Kültepe, ancienne Kanesh

  • Terre cuite modelée et peinte

    H. : 20,50 cm. ; L. : 21,50 cm.

  • Acquisition, 1911 , 1911

    AM 1517

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Civilisations anatoliennes, des origines au Ier millénaire avant J.-C.
    Salle 230
    Vitrine 2 : La Cappadoce à l'époque des colonies marchandes assyriennes (vers 1950-1750 avant J.-C.). La Cappadoce à la fin du Bronze Ancien.

Informations pratiques

Le musée du Louvre est ouvert tous les jours sauf le mardi. Le port du masque est obligatoire. Retrouvez sur cette page toutes les informations liées à la situation sanitaire.

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2020

Réservation en ligne fortement conseillée :

Achetez votre billet