Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Roger et Angélique

Roger et Angélique

© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Sophie Baratte

Ce groupe de bronze illustre d'une façon très théâtrale un épisode du Roland furieux de l'Arioste. Par comparaison avec une oeuvre documentée, il peut être attribué au premier sculpteur des ducs de Toscane, Ferdinando Tacca. Il a fait partie des collections de Louis XIV avant d'être aliéné à la Révolution.

Description

La princesse Angélique s'apprête à avaler l'anneau magique qui va la faire disparaître, lui permettant ainsi d'échapper aux avances de son sauveur, le sarrasin Roger. La scène qui pouvait peut-être prêter à confusion est identifiée par une inscription sur le devant de la terrasse. Le sujet est tiré du Roland furieux de l'Arioste, roman publié en 1516. Dans les inventaires du Garde-Meuble de la Couronne, il est identifié comme représentant Mars debout qui regarde une Vénus assise.

L'auteur

La création du modèle et la fonte du groupe sont attribuées à Ferdinando Tacca (1619-1686) qui a succédé à son père Pietro (1577-1640) en tant que premier sculpteur du grand-duc de Toscane. Il est également l'auteur d'un relief conservé dans l'église San-Stefano de Florence, représentant le Martyre de saint Étienne, dont les figures sont très proches stylistiquement.

Historique et style

Légué avec trente autres bronzes en 1693 par André Le Nôtre, Jardinier du Roi, à Louis XIV, ce groupe porte, gravé sur l'armure à terre, le numéro 281 des bronzes de la Couronne, numéro sous lequel on le trouve dans les différents inventaires du Garde-Meuble. Sous la Révolution, en 1796, il a servi à payer un fournisseur de la République, Jacques de Chapeaurouge ; Il a été acquis par le musée en 1924 lors d'une vente publique.
La présentation frontale, les grands gestes qui relient les personnages isolés sur une terrasse, montrent l'évolution du style depuis la retenue classique du XVIe siècle et la figure serpentine de Jean Bologne. Ce caractère théâtral est un aspect de l'art de Ferdinando Tacca que l'on retrouve dans le devant d'autel de l'église San-Stefano de Florence documenté en 1653.

Cartel

  • Attribué à Ferdinando TACCA (1619 - 1686)

    Roger et Angélique

    Seconde moitié du XVIIe siècle

    Florence

  • Bronze

    H. : 0,43 m. ; L. : 0,48 m.

  • Don de Le Nôtre à Louis XIV en 1693 ; acquis en 1924 , 1924

    OA 7811

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Rotonde Jean Boulogne
    Salle 526
    Vitrine 2

Informations pratiques

Le musée du Louvre est ouvert tous les jours sauf le mardi. Le port du masque est obligatoire. Retrouvez sur cette page toutes les informations sur les conditions de visite de cet été.

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2020

Réservation en ligne fortement conseillée :

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Bronze de la Couronne N 281