Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Sarcophage avec la légende de Prométhée

Œuvre Sarcophage avec la légende de Prométhée

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Sarcophage avec la légende de Prométhée

© 2006 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte ASTIER

Découvert en Arles au XVIe siècle, ce sarcophage romain met en scène la légende de la création de l’homme par le Géant Prométhée et les différents âges de la vie. Les trois Parques, accompagnées d’Athéna, d’Hermès, de Poséidon et de Séléné, président à la destinée humaine, de la naissance à la mort. La qualité d’exécution du décor, la composition ordonnée, le sens plastique des figures et l’usage du trépan pour ombrer les chevelures indiquent que le sarcophage a été réalisé vers 240 ap. J.-C.

Un sarcophage du IIIe siècle ap. J.-C. découvert en Arles

C’est en 1822 que le musée du Louvre acquiert ce sarcophage, lorsque la ville d’Arles en fait don au roi Louis XVIII. Découverte au XVIe siècle au cimetière des Alyscamps, en Arles, dans le sud de la France, la cuve a longtemps servi de tombeau à l’évêque Hilaire, mort en 449. Pourtant, il ne s’agissait pas de la sépulture primitive. Le style et le traitement du décor trahissent le travail des ateliers romains du IIIe siècle ap. J.-C. Le sarcophage a donc été importé en Gaule pour un autre commanditaire. Le sens plastique avec lequel sont sculptés les personnages, le canon général des figures et certains détails comme le travail au trépan des chevelures suggèrent une datation proche de 240 ap. J.-C., de préférence à celle de 270-280 ap. J.-C. qui a aussi été proposée.

La création et le destin de l'homme

Le décor principal de la cuve est consacré au mythe de la création de l’homme par Prométhée et à l’évocation de son destin. Bien que la composition soit claire et ordonnée, la scène est particulièrement complexe. Le Géant Prométhée façonne dans l’argile le premier homme, sous le regard de la déesse Athéna, qui décide de l’attribution des âmes. A l’arrière-plan brille la tête radiée d’Hélios, le Soleil. Eros et Psyché se tiennent enlacés, en un gage d’amour pour l’humanité, aux pieds d’Hermès, le conducteur des âmes des défunts. Au centre du panneau, les trois Parques président à la destinée de l’homme et tissent le fil de sa vie. Lachésis, une baguette et le globe céleste dans les mains, veille à la fortune du nouveau-né ; Clotho tient le fuseau et la quenouille, tandis qu’à ses pieds jouent des enfants. Poséidon, le maître des forces destructrices de la nature symbolisées par son trident, précède la troisième Parque : assise sur un tabouret, Atropos déroule le livre du Destin. C’est elle qui, le temps venu, tranche le fil ténu de la vie. Dans le ciel, Séléné, l’astre des nuits, accompagne le départ de l’âme, tandis que la Terre s’apprête à recevoir le corps du défunt.

Un décor à portée philosophique

La scène se prête volontiers à une réflexion philosophique sur la destinée humaine et le sens de la vie. Ces implications philosophiques ont suscité diverses interprétations pour certains personnages qui demeurent aujourd’hui encore ambigus. Le décor de la cuve était sans doute destiné à un lettré, car les deux petits côtés sont ornés d’une représentation d’écrivain ou de philosophe assis, sommairement sculptée. La médiocre qualité du relief interdit une identification précise mais l’on propose d’y reconnaître Platon et Pythagoras. Une inscription, peut-être postérieure à la conception de la cuve, est gravée sur l’un des côtés : les lettres « O M H » pourraient évoquer le début du nom d’Homère, mais aucun élément ne permet de le confirmer.

Bibliographie

- L’Empire du Temps. Mythes et créations, Musée du Louvre 10 avril-10juillet 2000, Paris, 2000, p. 117, n° 100.

- EWALD B. Ch., Der Philosoph als Leitbild : ikonographische Untersuchungen an römischen Sarkophagreliefs, 1999, p. 137, n° A6, pl. 5, 3, 4.

- BARATTE Fr., METZGER C., Catalogue de sarcophages en pierre des époques romaine et paléochrétiene, Musée du Louvre, Paris, 1985, p. 115-118, n° 47.

- KAISER-MINN H., Die Erschaffung des Menschen auf den spätantiken Monumenten des 3. und 4. Jh. (JbAC, Erg. 6, 1981), p. 43-45, 58-60 et passim.

Cartel

  • Sarcophage avec la légende de Prométhée

    Vers 240 après J.-C.

  • H. : 0,71 m. ; L. : 0,61 cm. ; l. : 2,21 cm

  • Don de la ville d'Arles , 1807

    N° d'entrée LL 309 (n° usuel Ma 339)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Art romain. Gaule et Afrique chrétiennes
    Salle 416

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet