Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statuette d'Aphrodite ?

Œuvre Statuette d'Aphrodite ?

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Statuette longiligne : Aphrodite ?

©1990 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Découverte à Némi dans le sanctuaire de Diane, cette statuette représente sans doute une divinité, peut-être Aphrodite. Elle appartient à un type d'ex-voto longilignes très répandus en Italie centrale au IVe siècle av. J.-C., qui figurent aussi des dévots et des prêtres. Le visage aux traits réguliers, proche des modèles grecs classiques, contraste volontairement avec un corps démesurément allongé et plat, sommairement détaillé, où seins et genoux sont indiqués par de simples protubérances.

Le type des ex-voto longilignes

Cette statuette féminine de bronze a été trouvée dans le sanctuaire de Diane situé près du lac de Némi, au sud de Rome. Elle est caractéristique d'un type de figures votives originales et insolites, aux proportions longilignes, qui ont été abondamment produites en Italie centrale dès le IVe siècle av. J.-C. Celle-ci aurait été créée vers 350 avant notre ère. Coiffée d'un diadème et vêtue d'une longue tunique découvrant des chaussures à bout recourbé, elle représente sans doute une divinité, peut-être Aphrodite. Des personnages autres que des divinités, tels que des prêtres et des dévots, sont également attestés parmi ces ex-voto.

Stylisation du corps

Comme l'ensemble des statuettes de ce type, la déesse du Louvre présente un traitement extrêmement stylisé de la silhouette. Son corps est démesurément allongé et exagérément plat. Le modelé est quasiment absent et les indications plastiques limitées à l'essentiel : les bras, indiqués par deux profondes incisions, sont plaqués le long du corps et ne font qu'un avec le buste tandis que de simples protubérances indiquent les seins et les genoux. Le vêtement lui-même est seulement signalé par le faible relief de la bordure de la tunique sur les chaussures. Le choix de telles formes répond peut-être à quelque intention magico-religieuse.

Une tête inspirée de l'esthétique grecque classique

De proportions normales, la tête est seule travaillée en volume. Elle manifeste un souci de naturalisme, inspiré des types statuaires grecs classiques, qui accuse volontairement le schématisme du corps. La chevelure, dont les mèches ondulées ont été, comme le décor incisé du diadème, détaillées avec soin, mettent en valeur le visage aux traits réguliers, à l'ovale parfait, à l'expression impassible.

Bibliographie

- Ombre della Sera, Volterra, Museo Guarnucci, 1999, n 47, p. 63.

- CRISTOFANI M., I Bronzi degli Etruschi, 1985, n 67, p. 273-274.

- TERROSI ZANCO O., "Ex-voto allungati dell'Italia centrale", in Studi etruschi, XXIX, Florence, 1961, p. 425-428.

Cartel

  • Statuette longiligne : Aphrodite ?

    Deuxième quart IVe siècle avant J.-C.

    Provenance : Lac de Nemi (Sanctuaire de Diane)

    Production : Etrurie ou Latium

  • Bronze

    H. : 50,50 cm.

  • Acq. 1898, ancienne collection Tyszkiewicz , 1898

    Br 321

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie II
    Salle 421
    Vitrine 7

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet