Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statuette de Turms

Œuvre Statuette de Turms

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Statuette votive représentant le dieu Turms (Hermès)

© 2000 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette statuette illustre avec bonheur la production d'ex-voto de bronze en Étrurie du nord au début du Ve siècle avant J.-C. Elle représente le dieu Turms, l'Hermès des Étrusques, reconnaissable à ses bottines ailées. La figurine relève encore de l'esthétique archaïque, sensible dans l'attitude du personnage et dans le jeu décoratif du drapé. Certains détails trahissent cependant l'influence du style sévère qui se développe en Grèce à la même époque.

Turms : l'Hermès des Étrusques

Acquise par le musée du Louvre au début des années 1990, cette statuette de bronze représente Turms, l'Hermès étrusque. Le dieu apparaît fréquemment dans le décor des miroirs, à partir de la seconde moitié du Ve siècle avant J.-C. : il est alors souvent accompagné d'inscriptions qui permettent de l'identifier avec certitude. Le messager des dieux invoqué par les voyageurs et les commerçants est figuré avec les mêmes attributs qu'en Grèce : les bottines ailées, le caducée, dont cette statuette tient sans doute encore la partie inférieure dans la main gauche, le pétase. La figurine a été réalisée selon la technique de la fonte pleine à la cire perdue, coulée à l'envers, la tête en bas.

Héritage archaïque et prémisses du style sévère

Exécutée vers 480 avant J.-C., cette statuette reste encore fidèle aux schémas de l'art archaïque. L'attitude strictement frontale du personnage, l'agencement incohérent de son vêtement et le jeu décoratif des plissés qui animent l'étoffe, tantôt incisés et tantôt modelés, sont caractéristiques des productions du VIe siècle avant J.-C. Cependant, plusieurs détails trahissent déjà l'influence du style sévère, qui se développe en Grèce à la même époque (480-450 avant J.-C.). La coiffure est maintenue sur la nuque par un bandeau et ramenée en toupets sur les tempes à la manière des créations des premières décennies du Ve siècle. Les contours pleins du visage, qu'effleure un léger sourire, le menton fort et le cou puissant donnent au dieu une physionomie grave, analogue à celle des figures grecques de cette période.

Une création d'un atelier d'Étrurie du septentrionale

L'on ignore l'endroit où cette pièce a été découverte, mais il semble qu'on puisse localiser son atelier de fabrication au début du Ve siècle avant J.-C., en Etrurie septentrionale. Ce vaste territoire délimité par les cités de Populonia, Volterra, Arezzo et Cortone forme une région qui connaît alors un grand développement politique et économique. La statuette pourrait avoir été créée plus précisément dans une officine de Populonia, une cité célèbre pour l'exploitation de ses gisements de cuivre et de fer, qui a livré des statuettes d'un style très proche.

Bibliographie

Gaultier Fr., "Un nouvel Hermès étrusque au musée du Louvre", in Revue du Louvre, 1990, 1, pp. 1-6.

Cartel

  • Statuette votive représentant le dieu Turms (Hermès)

    Vers 480 avant J.-C.

    Production : Populonia ?

  • Bronze, fonte pleine à la cire perdue

    H. : 17 cm.

  • Acquisition 1989 , 1989

    Br 4641

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie I
    Salle 420
    Vitrine 6

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet