Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Surtout

Surtout du duc Luigi Braschi Onesti (1745-1816)

© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Le grand surtout de Luigi Braschi Onesti, duc de Nemi (1745-1816), a été confisqué par les armées françaises à Rome en 1795 avec tous les biens de ce personnage, neveu du pape Pie VI. Ce surtout monumental est l'oeuvre de l'orfèvre et bronzier romain Luigi Valadier (1726-1785), auteur de réalisations précieuses en pierres dures et en marbre. Aujourd'hui le surtout a perdu les petites pièces qui le surmontaient ; elles sont en partie identifiées et conservées au Louvre.

Un chef-d'œuvre de Luigi Valadier

L'orfèvre et bronzier romain Luigi Valadier (1726-1785) était le plus inventif de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Il réalisa plusieurs œuvres du type du grand surtout conservé au Louvre. Il fit ainsi, en 1772, un surtout appartenant aux Borghèse, en 1780, un ouvrage analogue pour l'archiduc Ferdinand d'Autriche et, en 1784, un autre semblable pour l'ambassadeur du Portugal à Madrid. Le surtout de Braschi était l'une des œuvres les plus impressionnantes de Valadier qui fut sûrement aidé par son fils Giuseppe. On conserve en effet des dessins de celui-ci se rapportant à ce type d'ouvrage. Le surtout fut présenté et fit forte impression au cours d'un banquet organisé par Braschi en l'honneur de l'électeur palatin en visite à Rome.

Un plateau de marbre et de pierre dure

Le plateau est aux dimensions d'une grande table de banquet. En marbre blanc bordé d'améthystes, il est divisé en compartiments formés par des plaques d'albâtre transparent, posées sur un paillon de couleur rouge. Au milieu se trouve un disque en granite d'Assouan entouré de porphyre vert. Les deux extrémités sont terminées par des marches en marbre vert de Corse. Le plateau repose sur des pieds formés par des corbeilles d'acanthe en bronze doré surmontées de masques en marbre finement sculptés et complétés par des guirlandes. Entre chaque masque se trouvent des plaques d'albâtre ornées de vingt-huit cuvettes pour recevoir les médailles aujourd'hui disparues. Ces médailles en or portaient le profil d'empereurs romains dont le nom était indiqué en émail autour des cuvettes. Elles furent démontées et envoyées à l'impératrice Joséphine (1763-1814) par Dominique-Vivant Denon (1747-1825), directeur des musées.

Un véritable musée

Sur le plateau étaient placés différents objets : des petites œuvres antiques en marbre et en bronze encadrées de portiques, de colonnades et d'éléments architecturaux. Tous ces éléments d'architecture manquent aujourd'hui puisqu'ils avaient un rôle majeur dans les compositions de Valadier, comme le révèle un autre surtout conservé dans une collection privée. Sur cette œuvre se côtoyaient objets antiques et modernes. Au milieu, sur un piédestal en marbre rouge antique orné de quatre tritons se trouvaient trois idoles égyptiennes et trois sphinx dorés. Les éléments architecturaux étaient complétés par des camées, fibules et statuettes dont certaines avaient été restaurées. Ce surtout avait été conçu comme un véritable musée, comme en témoigne la présence de la réduction de la fontaine de la villa Albani, de la statue équestre de Marc-Aurèle du Capitole, des prisonniers Farnèse et des vases Borghèse et Médicis. Le peu d'éléments subsistant est aujourd'hui réparti entre le département des Objets d'art, le département des Sculptures et celui des Antiquités grecques, étrusques et romaines du Louvre. Ainsi cet objet luxueux était un florilège archéologique et érudit.

Bibliographie

Alcouffe Durand, Luigi Valadier au Louvre ou l'Antiquité exaltée, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1994, pp. 128-177.

Cartel

  • Luigi VALADIER (Rome, 1726 - Rome, 1785)

    Surtout du duc Luigi Braschi Onesti (1745-1816)

    1783

    Rome

  • Marbre, améthyste, calcite sur paillon rouge, granite d'Assouan, porphyre vert, bronze doré, émail

    l. : 5,06 m.

  • Rome, palais Braschi ; confisqué en 1798 ; transporté à Paris en 1801 , 1798

    MR XI suppl. 139

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Valadier
    Salle 553

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet