Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Films>Programmes de la salle audiovisuelle en lien avec "La cité...

De septembre à Octobre 2011, le samedi et le dimanche, de 10h à 17h

Le samedi de 10h à 17h
Samedis 3 / 10 / 17 / 24 septembre,  1 / 8 / 15 / 22 / 29 octobre  de 10h à 17h

Hubert Vos et l’Impératrice
Réal. : Micaela van Rijckevorsel, P.-B., 2009, 64 min, coul., vostf

L’Ame du dragon
Réal. Serge Tignères, Fr., 2002, 52 min, coul.
Coproduction Gédéon Programmes, La Cinquième, NHK.

le dimanche de 10h à 17h
Impression de montagne et d’eau
Une sélection de cinq courts-métrages d’animation par les maîtres des studios de Shanghai, 60 min

Les studios d’animation de Shangai, dits « studios d’art » en Chine, rassemblent spécialistes de l’animation et artistes peintres, calligraphes,… avec pour objectif la production de véritables œuvres d’art animées susceptibles d’initier les enfants à l’art de façon ludique.
Des sujets empruntés aux fables et poésies traditionnelles chinoises, une technique totalement originale de lavis découpé et animé : un univers esthétique unique pour rêver, comprendre le monde et apprendre à regarder.

La Mante religieuse
Chine, 1988, 5 min., coul. réal. : Hu Jinqing
Prix de la meilleure animation — Festival International du Film d’Animation de Shangai 1988
Il existe toujours un plus fort susceptible de vous croquer… Et si la mante religieuse parvenait enfin à engloutir l’insouciante cigale, qui dit qu’elle ne finirait pas par être la victime d’un plus gros prédateur ?
Inspiré d’un précepte chinois attribué à Liu Xiang, érudit du premier siècle, selon lequel « La mante pourchasse la cigale sans savoir que l’oiseau la regarde », ce chef-d’œuvre de l’inventeur du lavis découpé Hu Jinqing combine plusieurs références à l’art ancestral chinois, reprenant notamment les motifs trraditionnels de la peinture « Peur et oiseaux ».

L’Epouvantail
Chine, 1985, 10 min., coul, réal. :  Hu Jinqing
1er Prix — Festival International d’Animation pour les enfants d’Hiroshima 1987
Le malheureux épouvantail ne semble pas empêcher les oiseaux gloutons de nuire au travail d’un pauvre et laborieux éleveur de poissons… Reste à savoir si la gourmandise des compères à plumes ne finira pas par leur jouer un vilain tour.
Empruntant le sujet aux Histoires comiques héritées de l’époque du royaume des combattants (445-221 avant J.-C.), Hu Jinqing propose cette fois un travail inspiré du style « Fleurs et oiseaux ».

L'Aigrette et l'huître
Chine, 1983, 10 min., coul., réal. :  Hu Jinqing
Ours d’argent — Festival International du Film de Berlin, section court métrage 1984
Prix Spécial — Festival International du Film d’Animation de Toronto 1984
Autre illustration des Histoires comiques et du style « Fleurs et oiseaux », un nouvelle fable dont la morale n’est pas sans rappeler l’enseignement de la Mante religieuse
Tandis que l’aigrette déploie des efforts démesurés pour enfin gober l’huître, elle ne s’aperçoit pas qu’un troisième protagoniste attend son heure.

Les Têtards à la recherche de leur maman
Chine, 1960, 15 min., coul., réal : Te Wei
Prix du Film pour enfants — Festival International du Film d’Animation d’Annecy 1962
Prix d’Honneur — Festival International du Film de Cannes 1964
Les têtards ont perdu leur maman !! Mais comment retrouver une maman qui vous ressemble, à première vue, si peu !
Un très ancien conte populaire chinois offre à Te Wei l’occasion d’expérimenter pour la première fois sa technique d’animation du lavis traditionnel. La réussite de ce premier opus contribuera largement à donner ses lettres de noblesse au Studio d’Art de Shangaï.

 
Impression de montagne et d’eau
Réal : Te Wei Chine, 1988, 19 min., coul.
Lavis animé


Evénement(s) : Manifestations en lien avec l'exposition "La Cité interdite au Louvre"

Informations pratiques

Salle audiovisuelle sous la pyramide

Accès libre