Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Renaissance(s) du monastère royal de Brou

Par Pierre-Gilles Girault
Administrateur et conservateur en chef du patrimoine
et Magali Briat-Philippe, Conservatrice, responsable du service des patrimoines Monastère royal de Brou

À la fois mausolée, couvent et résidence princière, le Monastère royal de Brou, fondé en 1506 aux portes de Bourg-en-Bresse par Marguerite d’Autriche, est un monument d’une ampleur exceptionnelle qui abrite depuis 1922 le musée de la ville.

Exemple unique de cogestion entre le Centre des monuments nationaux et une collectivité locale, il a bénéficié de restaurations, d’aménagements et d’enrichissements de ses collections. L’église a ainsi connu depuis vingt-cinq ans plusieurs campagnes de restauration. Les tombeaux ont été restaurés et des statues provenant du maître-autel et des chapelles réinstallées dans le chœur. Une statuette et une statue décapitées au 19e siècle ont retrouvé leur intégrité grâce à une restitution du musée de Saint-Omer et d’un dépôt du musée du Louvre. Le logis destiné à Marguerite d’Autriche a également été restauré et réaménagé pour accueillir un espace d’interprétation, permettant de découvrir la princesse fondatrice. La Grande salle voisine, dite salle des États a retrouvé la totalité de son volume et accueille depuis 2019 les œuvres Renaissance du musée. Le reste des collections est déployé dans l’ancien dortoir des moines.

Magali Briat-Philippe est conservatrice du patrimoine au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse depuis 2003 et responsable du service des patrimoines depuis 2009.
Après des études en histoire de l’art et en histoire à l'université Paris-IV, à l'École du Louvre et à la Freie Universität de Berlin, elle intègre l’Institut national du patrimoine en 2002.
Médiéviste de formation, elle a contribué à la recherche scientifique sur le Monastère royal de Brou et ses collections par différentes publications, l'organisation de colloques (2006, 2015), la programmation d'acquisitions et de restaurations ainsi qu'à sa mise en valeur par des aménagements permanents et des expositions temporaires (les plus récentes : L'Invention du passé, gothique, mon amour, 2014, Marie Madeleine, la Passion révélée, 2016, Primitifs flamands, collections de Marguerite d'Autriche, 2018, Voilé.e.s / dévoilé.e.s, 2019).

Conservateur en chef du patrimoine et administrateur du Monastère royal de Brou, Pierre-Gilles Girault a été précédemment chargé de mission à l’abbaye de Noirlac puis conservateur au château royal de Blois. Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur l’art et la civilisation du Moyen Âge et de la Renaissance. Il a été commissaire de plusieurs expositions à Noirlac – Un langage sans paroles (1992), L’aventure cistercienne (1998), Histoire du calendrier (2000), puis à Blois – Images de François Ier (2005), Fêtes et crimes à la cour des Valois (2010), Les funérailles de Bretagne (2014) – et commissaire invité des expositions Tours 1500 (MBA Tours, 2012) et Trésors enluminés de musées de France (Angers, 2013). Il est enfin co-commissaire avec Magali Briat-Philippe des expositions du Monastère royal de Brou.


Evénement(s) : 12h30 au Louvre

Séances

  Lieu Commentaires Réservation
15/01/2020 - 12h30 Auditorium du Louvre

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Tarif D
8 €, plein
6 €, réduit
4 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).

Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet