Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Répertoire d'iconographie méroïtique

Répertoire d'iconographie méroïtique (RIM)

Permanences des Représentations, Interprétation des Modèles et Imagerie Sélective dans les sources figurées du royaume de Méroé

"Faisant suite aux documents qui avaient été présentés lors du congrès des études méroïtiques de Prague en septembre 2016 et à la description du projet qui a été donnée dans le Rapport scientifique du musée du Louvre pour la même année (RONDOT, RechLouvre 2016, 2017, 22-33), la parution, en 2018, du livret de conseil aux auteurs PRIMIS marque l’entrée du Répertoire d’iconographie méroïtique dans sa phase active. Par ce document, le caractère public, collégial et international de l’entreprise est annoncé et organisé. Avec ces Prolégomènes, il s’agit de décrire les buts de l’entreprise, les résultats attendus, le fonctionnement prévu et de donner aux futurs auteurs les outils éditoriaux qui fédéreront les partis-pris conceptuels de l’entreprise. Le projet qui prend forme avec ce livret repose tout entier sur la constatation suivante : en attendant que progresse la compréhension de l’écriture méroïtique, notre connaissance de l’histoire et de la culture du royaume africain de Méroé dépend encore aujourd’hui et pour une très grande part, sinon exclusivement, des informations que nous fournissent l’archéologie et la culture matérielle. Dans ce domaine, l’iconographie est une source qui demande à être mieux exploitée : des bagues-sceaux aux scènes des murs des temples, des motifs estampés ou peints sur les céramiques à ceux qui ont été gravés sur les bols de bronze du banquet funéraire, ce sont autant d’images complexes, nombreuses et pourtant accessibles, qui demandent à être compilées et commentées au sein du même ouvrage : le Répertoire d’iconographie méroïtique. Ce projet encyclopédique s’inscrit dans la tradition savante qu’ont déjà illustrés pour les études nubiennes et méroïtiques, les quatre volumes des Fontes Historiae Nubiorum. Textual sources of the History of the Middle Nile Region between the eight century BC and the sixth century AD (FHN) publiés à Bergen de 1994 à 2000, et les trois volumes du Répertoire d’épigraphie méroïtique. Corpus des inscriptions publiées (REM) édités par l’Académie des inscriptions et belles lettres en 2000. Par ailleurs, dans ses objectifs comme dans sa construction, le RIM s’inspire d’un modèle éprouvé avec succès par le recueil encyclopédique consacré aux figures de la mythologie classique qu’est le Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC) dont les premiers volumes parurent en 1981.

L’ouvrage envisagé prendra deux formes complémentaires l’une de l’autre : l’édition publiée d’une encyclopédie, le Répertoire d’iconographie méroïtique, d’une part, et la base de données en ligne des matériaux ayant servi à l’élaboration de l’ouvrage, ce que nous appelons les Grandes Séries, d’autre part."

Extrait de l'introduction du PRIMIS

*Contrairement à ce que nous indiquons dans cette préface, la « chambre méroïtique » (REM 0097-0111) du temple d’Isis à Philae n’a pas été emportée par l’eau mais elle est toujours accessible. Nous sommes particulièrement reconnaissants à Pamela Rose de nous avoir informés de ce point qu’elle a pu vérifier lors d’une visite récente sur le site.

 

Informations pratiques

CONTACT

Si vous souhaitez plus d'informations sur le RIM ou avoir accès à plus de contenus du PRIMIS, contactez-nous à l'adresse suivante : RIM@louvre.fr

Documents liés

Bulletin de la recherche 2016


Le Répertoire d'iconographie méroïtique par Vincent Rondot, directeur du Département
des Antiquités égyptiennes.

Lire l'article