Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Amon protégeant Toutânkhamon

Œuvre Amon protégeant Toutânkhamon

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Le dieu Amon protège Toutânkhamon

© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Lili Aït-Kaci, Bernadette Letellier

Cette grande statue en diorite très sombre d'Amon protégeant Toutânkhamon fut découverte à Karnak, en 1857. Le roi, debout, paré de la peau de félin, est dans la même orientation que son protecteur divin dont il est l'officiant principal dans le temple. Amon porte sa traditionnelle coiffure dominée de deux hautes plumes verticales. La barbe tressée des dieux orne son menton.

Un jeune roi restaure le culte d'Amon

Rendu célèbre par la découverte de sa tombe quasi inviolée en 1922, Toutânkhamon n'en est pas moins, même pour les égyptologues, un souverain mystérieux, des pans entiers de l'histoire de son règne restant sans documentation. Il naquit probablement dans la capitale du roi Akhénaton, en Moyenne Egypte, et devint roi alors qu'il n'avait guère plus de 10 ans. Il fut pris en main par le clergé traditionaliste qui l'obligea à rétablir la prééminence de Thèbes et le culte du dieu Amon. Cette statue fait partie d'une série de monuments confirmant la consolidation des liens entre Amon et le roi, après la "révolution amarnienne" où Aménophis IV-Akhénaton avait privilégié le culte d'Aton.

Un portrait fidèle de Toutânkhamon

Toutânkhamon a laissé plusieurs oeuvres sculptées, provenant de Thèbes, qui témoignent de sa dévotion à l'égard du dieu Amon. Le musée du Louvre possède deux grandes statues qui le représentent, en taille réduite, sous la protection du dieu triomphant. Celle-ci a été mise au jour par Mariette lors de ses travaux, en 1857, sur le site de Karnak. Amon, assis sur un siège cubique, est représenté ici sous sa forme humaine, portant le pagne plissé et le corselet, la barbe divine au menton et son casque plat surmonté de hautes plumes, évocation de son aspect aérien. Des parures soigneusement détaillées -collier, armilles, bracelets- ornent son cou et ses bras. Le souverain porte le costume des prêtres d'Amon, pagne empesé ceinturé et peau de félin sur l'épaule gauche. Il est chaussé de sandales et paré d'un collier large. Certes, les traits du roi ne sont pas conservés, mais ceux du dieu en sont l'exact reflet : le visage doux, féminisé, caractérise d'une manière générale les portrait de cette dynastie. Les yeux en amande, le menton légèrement projeté en avant et la bouche charnue correspondent tout à fait aux traits du visage de Toutânkhamon tels qu'on les connaît par ailleurs.

La vindicte contre Aton

Ce monument fut victime de la vindicte dont souffrirent les oeuvres de la famille amarnienne. Sa mémoire fut persécutée par Horemheb, chef de la charrerie devenu roi à son tour : la tête du roi, héritier d'Akhénaton, a été supprimée. Il ne reste plus que les deux retombées de sa coiffure sur ses épaules. Ses noms sur le pilier dorsal ont été martelés en préservant toutefois les éléments divins, Amon et , qui y étaient inclus et qu'il ne fallait pas détruire sous peine d'encourir la fureur divine. Les mains du dieu qui enserraient le roi et le protégeaient ont été brisées comme pour casser le lien qui unissait les deux personnages. Toutefois, le destructeur ayant oublié d'effacer les cartouches inscrits sur une parure du vêtement, suspendu à la ceinture à droite du pagne, Toutânkhamon reste présent et identifié dans cette scène sculptée.

Bibliographie

- Pharaohs of the sun, catalogue d'exposition, Boston, 1999.

- ANDREU G., RUTSCHOWSCAYA M. H., ZIEGLER C., L'Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, n 58.

- HUMBERT J.-M., PANTAZZI M., ZIEGLER C., Egyptomania, catalogue d'exposition, Louvre/Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1994.

- BARBOTIN Ch., "Le Nouvel Empire, Toutankhamon et ses successeurs", Fiche-visite-Louvre, Salle 26.

Cartel

  • Le dieu Amon protège Toutânkhamon

    1336 - 1327 avant J.-C.

  • diorite

    H. : 2,20 m. ; L. : 0,44 m. ; Pr. : 0,78 m.

  • E 11609

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Nouvel Empire
    Salle 26

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet