Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe attique à figures rouges

Œuvre Coupe attique à figures rouges

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Coupe à figures rouges

© 1999 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Sophie Padel-Imbaud

Dans le médaillon de cette coupe à rebord mouluré se lisent les signatures de Douris, l'un des peintres de vases les plus délicats de l'archaïsme récent, et de Calliadès, un potier qui n'est pas autrement connu. La scène, habilement adaptée au format circulaire, nous montre Éos (l'Aurore) recueillant au matin le corps de son fils Memnon, tué par Achille devant Troie. L'attitude retenue de la déesse, comme le corps rigide et sanglant de Memnon, suffisent à créer l'émotion.

Une illustration de l'Éthiopide

Le médaillon intérieur de cette coupe est bordé d'un méandre interrompu par des croisillons. Il illustre un épisode de la guerre de Troie, connu grâce à un poème perdu qui fait suite à l'Iliade, l'Éthiopide. Ce dernier racontait le destin malheureux des principaux alliés de Troie, les Éthiopiens et les Amazones, dont les chefs respectifs furent tués par Achille.
Les scènes de l'extérieur de la vasque appartiennent à la même thématique : d'un côté, nous assistons au combat d'Ajax et d'Hector, soutenus respectivement par Athéna et Apollon, de l'autre, à la poursuite de Pâris (désigné sous le nom d'Alexandre par l'inscription) par Ménélas, entre Aphrodite et Artémis.

Une victime d'Achille

Memnon, roi des Éthiopiens et fils d'Éos, la déesse de l'Aurore, fait partie des nombreuses victimes du plus fameux des Grecs. Douris nous montre ici Éos venue rechercher le corps de son fils, sur le champ de bataille. Celui-ci est représenté comme un cadavre avec les yeux clos, les bras ballants, le corps raidi et sanglant. La composition, très dépouillée, met particulièrement bien en valeur l'intensité dramatique de la scène. Seules les nombreuses inscriptions viennent remplir les vides. Il s'agit des noms des personnages, des signatures des artistes, d'une acclamation en "kalos" et peut-être aussi de la lamentation funèbre de la déesse ailée.

Douris

Douris est l'un des meilleurs peintres de coupes du début du Ve siècle av. J.-C.. Il décore ici une forme relativement rare, une coupe à lèvre moulurée. Il se caractérise par la délicatesse de son trait ainsi que par son habileté à décorer les tondos comme en témoigne, ici, le jeu des courbes entre les ailes et le dos d'Éos qui s'adaptent avec bonheur à l'arrondi du médaillon.

Bibliographie

- DENOYELLE Martine, Chefs-d'oeuvre de la céramique grecque dans les collections du Louvre, 1994, p. 126, n 58.

- BUITRON-OLIVER D., Douris, 1995, pp. 42-46, pl. 71, pl. 146.

Cartel

  • Signée par Douris, peintre

    Coupe à figures rouges

    Vers 490 - 480 avant J.-C.

    Provenance : Capoue

    Athènes

  • H. : 12 cm. ; D. : 26,80 cm. ; L. : 36 cm.

  • Collection Paravey, 1879 , 1879

    G 115

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana IV
    Salle 43
    Vitrine 24

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Intérieur : Éos et Memnon Faces A et B : Guerre de Troie