Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Grand sphinx de Tanis

Œuvre Grand sphinx de Tanis

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Grand sphinx

© 2003 Musée du Louvre / Erich Lessing

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :

Lili Aït-Kaci

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Le sphinx est un être monstrueux, à corps de lion et tête de roi. Celui-ci a été inscrit successivement des noms des pharaons Amenemhat II (12e dynastie , 1929-1895 av. J.-C.), Mérenptah (1212-1202 av. J.-C., 19e dynastie) et Chéchonq Ier (22e dynastie, 945-924 av. J.-C.). Des archéologues voient dans certains détails l'indice d'une époque plus reculée, l'Ancien Empire (vers 2600 av. J.-C.).

Tanis

C'est un des plus grands sphinx conservés hors d'Égypte. Il a été trouvé en 1825, parmi les ruines du temple d'Amon-Rê, à Tanis, capitale des 21e et 22e dynasties. Le travail de taille de la pierre est admirable dans la précision des détails, le poli des surfaces et le rendu imposant du monument.
Le lion couché, corps tendu et griffes sorties, donne l'impression qu'il est prêt à bondir. Sous chacune de ses pattes est sculpté, sur le socle, un signe hiéroglyphique chen qui peut évoquer un cartouche, confirmant le caractère royal du monument.

Réutilisations

Les inscriptions lisibles sont toutes des "usurpations", c'est-à-dire des marques de réutilisations postérieures du monument. On peut lire les noms de Mérenptah (19e dynastie) et de Chéchonq Ier (22e dynastie). Les textes d'origine ont été martelés (la trace en est visible par endroits) avant d'être remplacés. De ce fait, il est impossible de dater avec certitude cette statue, d'autant plus que son visage ne ressemble à aucun portrait de roi connu et bien documenté. Face à ces incertitudes, les égyptologues sont partagés ; certains attachent ce sphinx à la 12e dynastie, et d'autres l'établissent à la 6e, voire à la 4e dynastie.

Chesep-ank

Le mot grec "sphinx" est utilisé de façon courante pour désigner les statues égyptiennes représentant un lion à tête humaine, mais il ne correspond pas à la réalité. Chesep-ankh (c'est-à-dire "image vivante") était la formule adéquate pour désigner, en égyptien, une statue ou une image de cette nature. C'est une représentation symbolique de la relation étroite entre le dieu solaire (corps de lion) et le roi (tête humaine). C'est "l'image vivante du roi", qui montre sa force et son association intime avec .
Sa place dans l'architecture et le décor est toujours celle du gardien et du protecteur des lieux d'apparition divine, comme l'horizon et l'entrée des temples, ou celle du défenseur de l'Égypte contre les forces hostiles, debout sur ses pattes, écrasant les ennemis.

Bibliographie

- ZIEGLER Christiane , Les Statues égyptiennes de l'Ancien Empire, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1997, p. 39.
 
- G. ANDREU, M. H. RUTSCHOWSCAYA, C. ZIEGLER, L'Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, pp. 52 à 54.

- CHERPION Nadine, "En reconsidérant le grand sphinx du Louvre (A 23)", in Revue d'égyptologie, 1991, t. 42, pp. 25 à 41.

-  LECLANT Jean, Le Temps des pyramides, coll. "L'univers des formes", t. 1, Gallimard, 1978, p. 213.
 
- VANDIER Jacques, Manuel d'archéologie égyptienne, Picard, t. 3, 1958, p. 56.

Cartel

  • Grand sphinx

    trouvé à Tanis

  • granite

    H. : 1,83 m. ; l. : 4,80 m. ; L. : 1,54 m.

  • A 23

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Entresol
    Crypte du sphinx
    Salle 1

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet