François Ier et l'art des Pays-Bas

18 octobre 2017 – 15 janvier 2018

François Ier et l'art des Pays-Bas

18 octobre 2017 – 15 janvier 2018

Présentation

Si le goût de François Ier pour l’art italien est bien connu et son mécénat essentiellement identifié à la création du foyer italianisant de Fontainebleau, son règne ne s’inscrit pas moins dans une tradition très vivace d’implantation en France d’artistes originaires des Pays- Bas.

Les plus connus d’entre ces artistes du Nord actifs en France sous son règne, Jean Clouet et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon se spécialisèrent dans le  portrait. Mais tant à Paris que dans les foyers normands, picards, champenois et bourguignons, s’est largement épanouie, dans l’art du manuscrit enluminé et dans la peinture religieuse principalement, une vague d’influences septentrionales – anversoises, bruxelloises, leydoises, haarlémoises – que les recherches  récentes ont peu à peu révélées en ressuscitant des artistes injustement tombés dans l’oubli. Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard, Bartholomeus Pons, et d’autres encore anonymes et non moins talentueux, qui se sont illustrés dans des techniques aussi diverses que l’enluminure, la peinture, le vitrail, la tapisserie, la sculpture. Le roi acheta par ailleurs abondamment des tapisseries, des pièces d’orfèvrerie et des tableaux flamands.

L’exposition fait ainsi ressurgir tout un pan méconnu de la Renaissance française et se propose d’en explorer la variété, les extravagances et la monumentalité.

Commissaire

Cécile Scailliérez, département des Peintures, musée du Louvre.


 

Remerciements

Remerciements
L’exposition bénéficie du soutien de

DS Automobiles et du Cercle International du Louvre.

En partenariat média avec

Paris MatchLe Journal du DimancheLa CroixConnaissance des ArtsHistoriaHistoire et France Culture.

En partenariat avec

la Fnac et Thalys.

Les coulisses

YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Catalogue de l'exposition

François Ier et l'art des Pays-bas, sous la direction de Cécile Scailliérez
480 pages / 335 illustrations Coédition Musée du Louvre / Somogy