Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan

A venir

23 novembre 2022 – 6 mars 2023

Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan

23 novembre 2022 – 6 mars 2023

Cette exposition nous donne à rêver sur un carrefour de civilisations, au coeur de l’Asie centrale, en Ouzbékistan, où résonnent bien sûr les noms de Samarcande et de Boukhara. Mais bien d’autres oasis marchandes de ce pays ont révélé des oeuvres aujourd’hui classées au patrimoine mondial de
l’humanité.

Une large sélection de ces chefs-d’oeuvre jamais sortis du pays et spécialement restaurés sont présentés dans cette exposition, comme les peintures murales monumentales du palais des ambassadeurs de Samarcande et de sa région, des pages d’un des plus anciens corans monumentaux des débuts de l’Islam provenant de Katta Langar, en Sogdiane, et d’autres trésors en or provenant de Bactriane (Dalverzintépé), en argent, en soie, en céramique. C’est aussi l’occasion d’admirer quelques chefs-d’oeuvre de la fameuse peinture miniature de l’école de Boukhara du 16e siècle.

Ainsi, grâce également aux prêts exceptionnels de grands musées européens, l’exposition réunit près de 130 oeuvres et nous invite à un voyage dans l’espace et dans le temps. Ce récit de dix-sept siècles d’une histoire fabuleuse permet de comprendre comment cette région aux confins de la Chine et de l’Inde a pu fasciner Alexandre le Grand, mais aussi les califes de Bagdad, au-delà du monde iranien, vers l’est.

Cet espace d’échanges et de rayonnement culturel a permis aux civilisations occidentales et orientales de dialoguer et de se mélanger harmonieusement.

Commissaires :

Yannick Lintz et Rocco Rante, musée du Louvre.

Remerciements :

Cette exposition est organisée par le musée du Louvre en partenariat avec la Fondation pour le  développement de l’Art et de la Culture auprès du Cabinet des Ministres de la République  d’Ouzbékistan.

Cette exposition bénéficie du soutien d'EDF.

Autour de l'exposition

12 Décembre 2022

Splendeurs des oasis d'Ouzbékistan

Conférences

à 12h30
Présentation d'exposition
par Yannick Lintz et Rocco Rante, musée du Louvre