Musée fermé

Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du Covid-19, le musée du Louvre et le musée national Eugène-Delacroix sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Les visiteurs ayant acheté un billet pour cette période seront remboursés automatiquement. Aucune démarche n’est nécessaire.

illustration

La réception des estampes italiennes dans le monde germanique au temps d'Albrecht Altdorfer

jeudi 26 Novembre 2020

Conférence

La réception des estampes italiennes dans le monde germanique au temps d'Albrecht Altdorfer

jeudi 26 Novembre 2020

Conférence en direct de l'auditorium
En "live" sur YouTube
Le 26/11/2020 à 12h30


Par Anne-Sophie Pellé, Staatliches Museum, Schwerin

À la mort d’Albrecht Altdorfer en 1538, l’inventaire de ses biens mentionne la présence, dans un petit cabinet attenant au malstübl (l’atelier de peinture), non seulement deux livres de modèles mais aussi deux coffres dans lesquels il conservait des gravures. Si les nombreuses références aux modèles italiens qu’Altdorfer dissémine, traduit, transforme et commente ici et là dans ses oeuvres attestent d’une réception qui ne se borne pas à citer un répertoire de forme, ces deux coffres associés à plusieurs répliques qu’il réalise à partir des nielles de Peregrino da Cesena et de l’oeuvre gravé de Marcantonio Raimondi laissent entrevoir l’hypothèse d’un peintre collectionneur d’estampes.

En replaçant ces différentes modalités de réception dans l’ambition collective de renaissance culturelle et artistique portée par les humanistes germaniques et Albrecht Dürer, la conférence s’attachera à analyser les schémas de composition inédits qu’Altdorfer a mis au point à partir des modèles italiens, en particulier les gravures religieuses de Mantegna.

YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.