Riz amer (Riso amaro)de Giuseppe De Santis

17 Mars 2021

Riz amer (Riso amaro)

de Giuseppe De Santis

Films

17 Mars 2021

Présentation du film par Pascale Raynaud, musée du Louvre, suivie de la projection du film


Diffusion du film (limitée à cette séance – 17/03 à 18h30 – uniquement) :
It., 1949, 108 min, vostf
Avec Silvana Mangano, Vittorio Gassman, Doris Dowling, Raf Vallone
Une femme de chambre vole un collier et s'enfuit avec son amant, se mêlant aux repiqueuses de riz de la plaine du Pô. Le réalisme du film, tourné en décors naturels, exalte la beauté sensuelle de Silvana Mangano.

L’exposition « Le corps et l’âme » présente dans son contexte artistique la sculpture de la seconde moitié du 15e siècle et du début du 16e siècle, période considérée comme l’apogée de la Renaissance. La représentation de la figure humaine dans la diversité de ses mouvements prend des formes extrêmement novatrices. Ces recherches sur l’expression et les sentiments sont au cœur des démarches des plus grands sculpteurs de la période, depuis Donatello jusqu’à l’un des créateurs les plus célèbres de l’histoire, Michel-Ange.

En écho à l’exposition, ce cycle de films met en parallèle ces recherches artistiques avec celles menées, à la fin de la Seconde guerre mondiale, par les fondateurs du néoréalisme italien. A travers l'emploi renouvelé des corps et dans une dimension documentaire induite par la contemporanéité, le néoréalisme a en effet, lui aussi, cherché à renouveler l’expression des perceptions émotionnelles et des prises de conscience d’une génération confrontée à l’épreuve, celle, individuelle et collective, de la guerre et de la reconstruction.

Comme l’observe l’historien du cinéma G. P. Brunetta, « le cinéma néoréaliste est un cinéma de gestes et de silences, de perceptions émotionnelles, de prises de conscience, dans lequel les personnages sont aussi les destinataires des messages, et non seulement leurs émetteurs ».
Dans les films de Giuseppe De Santis, les sentiments sont souvent exprimés à travers le corps féminin et son évolution, comme en témoigne Riz amer, sorti en 1949, considéré comme l’un des chefs d’œuvre du néo-réalisme naissant…

Présentation du film par Pascale Raynaud

YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.