Te Deum en miroir

1 Février 2023

Te Deum en miroir

Concerts

1 Février 2023

Eugénie Lefebvre et Jehanne Amzal, sopranos
Clément Debieuvre, haute-contre
François Joron, taille
David Witczak, Etienne Bazola, basse-taille
Ensemble les Surprises
Louis-Noël Bestion de Camboulas, direction


Marc Antoine Charpentier
Te Deum en ré majeur H 146

Henry Desmarets
Te Deum « de Lyon », Usquequo Domine « de Lyon », œuvres inédites

Deux Te Deum s’affrontent sur la scène de l’auditorium du Louvre : celui, très connu, de Marc-Antoine Charpentier, dont le début est l’un des extraits les plus populaires de tout le répertoire classique, et celui, totalement inédit, d’Henry Desmarest.

Ce programme grandiose de l’ensemble Les Surprises et de son chef Louis-Noël Bestion de Camboulas nous permet ainsi de mieux connaître la figure d’Henry Desmarest, compositeur brillant mais à la carrière chaotique. Formé par Du Mont et Lully, il échoue au concours de sous-maître de la Chapelle royale de Versailles (étant considéré trop jeune), mais écrit en cachette des motets pour son confrère titulaire Goupillet dépassé par cette charge, jusqu’à ce que la supercherie soit découverte. Renvoyé par la cour, Desmarest est aussi contraint à l’exil, car condamné pour séduction et rapt par un beau-père qui ne voulait pas d’un musicien pour gendre ! En poste en Espagne puis en Lorraine, il n’obtint son pardon que cinq ans après la mort de Louis XIV, en 1720.