Les choses entre-ellesDialogue avec Michel Poivert et Valérie Belin

19 Décembre 2022

Les choses entre-elles

Dialogue avec Michel Poivert et Valérie Belin

ConférencesLes Choses

19 Décembre 2022

Still life with Dish, 2014 © Valérie Belin - Courtesy de l'artiste et de la Galerie Nathalie Obadia Paris/Bruxelles © Adagp, Paris, 2022

Dialogue avec Michel Poivert et Valérie Belin


Cycle de conférences : « La trace sensible des choses »
Les Choses. Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire - En lien avec l'exposition


Valérie Belin et Michel Poivert se retrouvent pour évoquer une part essentielle de l’esthétique de la photographe lors d’un entretien et d’une projection. Les « choses » entretiennent-elle avec le médium du réel une relation particulière ? A quel catégorie iconographique renvoient-elles ? Le genre de la nature morte a été très tôt investi par la photographie, qui a su composer, à la faveur de la réunion d’objets évoquant la tradition picturale ou les assemblages dignes de cabinets de curiosités. À chaque époque ses objets évocateurs de la vanité des humains, avec Valérie Belin, il n’est plus question de tableaux de chasses ou bien encore de fruits dont le mûrissement forme la métaphore du caractère compromis de toute existence. Il s’agit d’objets de pacotille et d’instruments du quotidien, d’une sorte de déballage dont le désordre des choses sans importance produit paradoxalement l’illusion d’une richesse dont les couleurs, les reflets et la variété des formes et des matières sont les générateurs. Valérie Belin se joue des références, celles de la tradition picturale comme celles de la photographie publicitaire. Les choses entre elles semblent avoir pris la pose et recréent un désordre du monde.

Autour de l'événement

10 Novembre, 18 Novembre, 25 Novembre 2022

Cycle de visite : Fleurs et fruits, des jardins d'orient aux cabinets de la Reine

Cycle de visitesAdultes

Les 10, 18 et 25 novembre à 11h30
Fleurs et fruits, des jardins d'orient aux cabinets de la reine