Passe sanitaire

Conformément aux consignes gouvernementales, l’accès au musée du Louvre nécessite la présentation d’un passe sanitaire pour toutes les personnes de 18 ans et plus. Cette obligation s’étendra à toutes les personnes de 12 ans et plus à partir du 30 septembre.

Hommage à la Maison de Bourbon. Pastels de Fragonard et Lemonnier

À voir

Posté le 17 mai 2021

Jusqu’au 13 septembre 2021, les visiteurs peuvent découvrir dans les salles du musée un ensemble de portraits de la famille de Bourbon peints au pastel par Jean-Honoré Fragonard. Acquis l’année dernière par le Louvre, ils apportent un éclairage nouveau sur l’œuvre du peintre et dessinateur de renom. 

Fragonard illustrateur

Si Fragonard est surtout connu pour ses talents de peintre , il fut aussi illustrateur. Cette facette de Fragonard s’illustre notamment dans ses dessins pour les éditions du Roland furieux de l’Arioste (176 dessins) et de l’Histoire de Don Quichotte, conservés dans des collections publiques et privées. On connaît moins en revanche sa collaboration à l’ouvrage de l’Histoire de la Maison de Bourbon pour lequel il livra six portraits gravés dans les deuxième (1776) et troisième (1782) tomes.

illustration
Attribué à Jean-Honoré Fragonard, Portrait de Marguerite de Provence

L’Histoire de la Maison de Bourbon

La commande lui fut passée par Joseph-Louis Ripault-Desormeaux (1724-1793), bibliothécaire de Louis-Joseph de Bourbon, prince de Condé. Interrompue par la Révolution, cette publication ne traita de l’histoire de la famille de Bourbon  que jusqu’à l’assassinat d’Henri III en 1589. Plusieurs artistes y collaborèrent, Jean-Michel Moreau le Jeune, Pierre- Philippe Choffard, François- André Vincent, Anicet Charles Gabriel Lemonnier et Jean-Honoré Fragonard.

Des dessins récemment acquis par le Louvre

L’année 2020 a marqué l’entrée dans les collections du département des Arts graphiques d’un ensemble de quatorze portraits, qui viennent compléter les six gravures déjà connues de l’artiste pour l’Histoire de la Maison de Bourbon. Dessinés au pastel noir, gris et blanc sur papier bleu, leur l’état de conservation est exceptionnel car ils ont été soigneusement conservés à l’abri de la lumière.

illustration
Accrochage : "Hommage à la Maison de Bourbon. Pastels de Fragonard et Lemonnier"

Une série de pastels pour découvrir Fragonard autrement

Exécutée en deux temps entre 1770 et 1776, cette série livre un éclairage nouveau sur la diversité du talent de Fragonard. Neuf des quatorze dessins présentent des différences dans leur traitement et leurs dimensions, témoignant du tâtonnement de l’artiste, peu accoutumé à ce type de travail. Si pour certains portraits, Fragonard a consulté des sources plus anciennes, nombre des membres de la famille de Bourbon ne disposaient d’aucune image à laquelle il pouvait se référer. Pour les œuvres ne reprenant ainsi aucun modèle, Fragonard a donc fait preuve d’une plus grande liberté, donnant à ses personnages des attitudes plus dynamiques et des expressions plus marquées. Cette série n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle des personnages de fantaisie qu’on peut admirer au Louvre, ces figures peintes par Fragonard en une heure, d’où leur nom italien de « fa' presto » (exécuté rapidement). 
Quatre autres dessins au pastel, exécutés pour le tome V par l’artiste Anicet Charles Gabriel Lemonnier, sont venus compléter cette acquisition et seront présentés aux visiteurs cet été. 

À venir découvrir dans les espaces d’exposition de la Rotonde Sully jusqu’au 13 septembre 2021.

Commissaire 

Xavier Salmon, musée du Louvre

Youtube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Pour aller plus loin

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

Le Salon carré fait peau neuve

Pendant la fermeture, la rénovation de cette salle prestigieuse au cœur du musée a été entreprise. L’occasion pour les visiteurs de redécouvrir son plafond majestueux, qui constitue l’un des plus beaux décors historiques du palais, et d’admirer de grands chefs-d’œuvre de la peinture italienne, installés sur les cimaises repeintes, dans le respect de la double identité du lieu, celle de sa conception du 19ème siècle et celle de sa redéfinition dans les années 1970 par les architectes Paulin, Motte et Monpoix.

Sculptures antiques de Libye et de Syrie. Lutter contre le trafic illicite de biens culturels

Jusqu’au 13 décembre, le musée du Louvre présente quatre demi-statues funéraires de Cyrène, en Libye orientale, qui ont été saisies en France alors qu’elles allaient être exportées illégalement ainsi que deux reliefs à décor byzantin provenant vraisemblablement de Syrie. Ces œuvres sont temporairement présentées au Louvre afin d’alerter le public sur ces questions de patrimoine en danger.

L’art de la marqueterie et de l’incrustation sur bois

Jusqu'au 18 octobre 2021, découvrez l’art de la marqueterie de l'Espagne à l'Inde et traversez 10 siècles d'histoire.