Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Reine Cléopâtre fait une offrande à la déesse Isis

Œuvre La Reine Cléopâtre fait une offrande à la déesse Isis

Département des Antiquités égyptiennes : Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

La reine Cléopâtre VII (51 - 30 avant J.-C.), vêtue en pharaon, fait une offrande à la déesse Isis

© 1985 RMN / Les frères Chuzeville

Antiquités égyptiennes
Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Bernadette Letellier

Cette stèle de calcaire fut dédiée, le 2 juillet 51 av. J.-C., à Cléopâtre VII Philopator par Onnophris, un Grec "président de l'association d'Isis Snonaïs". Cette association de temples était patronnée par une forme de la déesse Isis adorée au Fayoum. Selon la tradition pharaonique, la célèbre reine est présentée ici sous l'aspect d'un souverain masculin.

Cléopâtre

Cela peut paraître étrange mais c'est très probablement la grande Cléopâtre, désignée par le texte grec de la stèle comme "la reine Cléopâtre, déesse Philopator", personnage légendaire et connu de tous, qui est honorée et représentée sur cette stèle. Le visage de Cléopâtre VII, fille de Ptolémée XII Aulète, nous est connu surtout par des effigies sur des monnaies et quelques rares portraits grecs qui n'ont, bien évidemment, aucun rapport avec l'image séduisante que la peinture du XIXe siècle et le cinéma nous ont imposée. Et il ne faut pas compter sur cette représentation conventionnelle pour nous éclairer sur la physionomie de la célèbre souveraine lagide.

Un document réemployé bien daté...

Ce document, outre son intérêt historique, nous fait prendre conscience du fossé qui existe entre notre conception de l'image et celle des Égyptiens. La stèle est composée selon les règles habituelles : disque ailé au sommet, scène rituelle dans la partie supérieure où l'on voit le personnage faire face à la divinité dont il est séparé par une table d'offrandes, enfin dédicace dans la partie inférieure. Le pharaon masculin d'apparence tout à fait traditionnelle, portant la double couronne (le "pschent") et le pagne triangulaire, sert de représentation pour la reine. Celle-ci offre deux vases à la déesse Isis qui allaite son bébé Horus. Les Égyptiens ignoraient superbement la physionomie réelle de leurs souverains grecs et, uniquement soucieux de respecter la tradition, continuaient de reproduire les modèles pharaoniques. Cependant, si la composition et les thèmes iconographiques sont purement égyptiens, le texte est écrit en grec, la langue des conquérants.
L'observateur averti remarquera que cette stèle a été regravée. Les fines lignes droites, tracées sur le pourtour dans le but d'aligner correctement les signes, ne coïncident pas avec celles qui apparaissent dans la zone en cuvette sur laquelle figure l'inscription. De plus on décèle, sur la marge droite, des caractères imparfaitement effacés.
La stèle est datée de l'an 1, le premier jour du mois "epiphi", ce que les hellénistes traduisent sous la forme : 2 juillet 51 av. J.-C. Elle avait été primitivement érigée en l'honneur d'un Ptolémée, sans doute le père de Cléopâtre, et on l'a remaniée au moment du changement de règne. C'est donc pour cette raison que l'image du souverain, qui a été conservée, est celle d'un homme.

... dans la tradition pharaonique

En fait, cette représentation renoue avec une vieille tradition. A la 18e dynastie déjà, les Égyptiens avaient représenté sous l'apparence d'un pharaon masculin leur reine Hatchepsout, une régente ambitieuse qui avait fini par revendiquer l'héritage royal.
Cette stèle a été commandée en l'honneur de la nouvelle souveraine par une association de temples dont la patronne était Isis Snonaïs, une forme locale de la grande déesse vénérée probablement dans l'oasis du Fayoum. Le président de cette association, qui se nomme Onnophris, était administrateur du temple.

Bibliographie

- Cleopatra d’Egypt, Brooklyn, 1988, p. 188-189, notice n° 79

- Cleopatra of Egypt. From History to Myth,  Londres 2001, p. 157, notice n° 154

- VANDIER J., Nouvelles acquisitions, Revue du Louvre, 1973, tome 2, p. 113  115, fig. 16.

Cartel

  • La reine Cléopâtre VII (51 - 30 avant J.-C.), vêtue en pharaon, fait une offrande à la déesse Isis

    2 juillet 51 avant J.-C.

  • calcaire

    H. : 52,40 cm. ; L. : 28 cm. ; Pr. : 4 cm.

  • E 27113

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Des derniers pharaons égyptiens à Cléopâtre, 404 - 30 avant J.-C
    Salle 644
    Vitrine 07 : Art de l'époque ptolémaïque

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet