1822 – 2022 : le Louvre célèbre le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion

Bicentenaire

Posté le 15 avril 2022

Il y a 200 ans, Jean-François Champollion, qui quelques années plus tard serait le premier conservateur du musée égyptien du Louvre, perçait le secret des hiéroglyphes. Ce bicentenaire offre l’opportunité au musée de rendre hommage à l’Égypte antique et l’égyptologie pendant toute l’année 2022.

Deux expositions exceptionnelles au Louvre et au Louvre-Lens

Dans le Hall Napoléon du Louvre, l’exposition « Pharaon des Deux Terres. L’épopée africaine des rois de Napata » revient sur une période d’instabilité pour l’Égypte antique : Au 8e siècle avant notre ère, la brillante dynastie des Ramsès n’est plus. La Nubie, longtemps dominée par l’Égypte, prend son indépendance et le royaume Kouch s’y constitue, tout imprégné de l’idéologie, de l’art et de la religion pharaoniques. Sa capitale se situe à Napata, près de la « Montagne Pure » du Djebel Barkal, au cœur du Soudan actuel. De là surgissent d’audacieux souverains qui réunifient le royaume des Deux Terres, c’est-à-dire, selon eux, l’Égypte et le pays de Kouch. L’exposition qui débute le 28 avril 2022 raconte leur histoire.

Au Louvre-Lens, la grande rétrospective « Champollion, la voie des hiéroglyphes » se penche, à partir du 28 septembre 2022, sur l’un des phénomènes les plus fascinants de la civilisation égyptienne. Véritable écriture sacrée, qualifiée par les Égyptiens eux-mêmes de « parole divine », l’écriture hiéroglyphique a été déclinée sur tous les supports, de la pierre au métal, dans des contextes aussi bien religieux, qu’administratifs ou funéraires. L’exposition rendra bien entendu hommage à leur déchiffreur et premier conservateur du musée égyptien du Louvre, Jean-François Champollion.

C’est par ailleurs dans ce contexte que depuis le début de l’année, l’emblématique Scribe accroupi peut être admiré parmi les vitrines de la Galerie du Temps. Ce prêt du musée du Louvre au Louvre-Lens souligne notamment le rôle fondamental des Français dans la mise en place de l’égyptologie en tant que science et dans la diffusion du savoir.

Un bicentenaire fêté avec le Louvre en France et dans le monde

L’année 2022 représente aussi un moment fort pour le département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre qui a accordé des prêts majeurs aux expositions célébrant Champollion et l’égyptologie. Parmi elles : « L'aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes » à la Bibliothèque nationale de France (du 12 avril au 24 juillet 2022), « Hatnoub ! Des carrières d’albâtre aux pyramides d’Égypte » au Musée Gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal (du 17 juin au 6 novembre 2022), « Sur la piste d'Osiris » à l’Historial de la Vendée des Lucs-sur-Boulogne (du 6 mai 2022 au 4 septembre 2022), « Déchiffrements » au Musée Champollion de Figeac (du 9 juillet au 9 octobre 2022), « Pharaons superstars » au MUCEM de Marseille (du 22 juin 2022 au 17 octobre 2022) puis au Calouste Gulbenkian Museum de Lisbonne, « Égypte. Éternelle passion » au Musée Royal de Mariemont en Belgique (du 24 septembre 2022 au 16 avril 2023).

La restauration de l’obélisque de Louxor

Un « monolithe de la plus grande beauté, d’un travail exquis et d’une étonnante conservation », c’est ainsi que Champollion décrit l’obélisque de Louxor. Donné à la France en 1829 par le vice-roi d’Égypte Méhémet-Ali et installé en 1836 sur la place de la Concorde, ce géant de granit rose mesure 23 mètres de hauteur et pèse 222 tonnes. La pollution avait fini par encrasser ses hiéroglyphes. Vincent Rondot, directeur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre est à l’initiative du projet de restauration, qui a requis une étude préliminaire, des recherches dans les archives de la documentation du département, ainsi que des tests au Laboratoire de recherche des monuments historiques permettant de mettre au point la méthode de nettoyage la plus adaptée.

La restauration, dont la fin est prévue au printemps 2022, permet donc de redonner son éclat au plus ancien monument de Paris (3 300 ans) et d’admirer ses hiéroglyphes à la gloire de Ramsès II. Elle est menée par le ministère de la Culture et la DRAC Île-de-France, grâce à un mécénat de compétence de la société Kärcher.

illustration
François Etienne Villeret, Six petites vues de Paris (détail : Place de la Concorde)

À voir

  • Pharaon des Deux Terres : Documentaire diffusé le 10 juin sur France 5 et disponible en Replay sur France.tv jusqu’à fin juillet., 52 min. Réalisation : Jacques Plaisant. Coproduction : France TV, TSVP, Louvre. 
  • Pharaon, le Sauvage et la Maîtresse des roses, film d’animation réalisé par Michel Ocelot, 1 h 40, production Nord-Ouest Films et Studio 0, coproduction Ch’timi, Musée du Louvre et Artémis Productions. Sortie le 19 octobre 2022.

À écouter

À lire

  • J’écris en hiéroglyphes, Évelyne Faivre-Martin, Daniel Soulié, coédition Musée du Louvre / Éditions Courtes et Longues, 56 p., 15 €.
  • L'Égypte ancienne et les hiéroglyphes, Dominique Farout, illustré par Donatien Mary, collection « Mes 150 pourquoi », coédition Musée du Louvre / Flammarion. 64p., 12,90 € (parution août 2022).
  • Pharaon des Deux Terres. L’épopée africaine des rois de Napata, catalogue de l’exposition, sous la direction de Vincent Rondot, assisté de Faïza Drici, coédition Musée du Louvre / El Viso, 448 p., 390 ill., 39 €
  • Grande Galerie, le Journal du Louvre n°58, Dossier spécial « Pharaon des Deux Terres », pp. 32 – 59., 7,90 €

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

J'écris en hiéroglyphes

Pour fêter le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, le Louvre édite un livre-jeu pour marcher sur les pas de Champollion et percer les secrets des hiéroglyphes, l'écriture sacrée des Égyptiens !

Tous mécènes ! de la Tabatière Choiseul

Le musée du Louvre lance la 13e édition de sa campagne d’appel au don « Tous Mécènes ! » dans le but d’acquérir un chef-d'œuvre de l’art de la miniature : la précieuse et spectaculaire tabatière du duc de Choiseul.

Une œuvre du Louvre par Yan Pei-Ming

Dans le cadre de ses programmes contemporains, le musée du Louvre invite, chaque jeudi, les figures de la création qui l’ont accompagné à choisir une œuvre de ses collections et à la présenter à son public numérique.