Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Oenochoé ionienne orientalisante du style des "Chèvres sauvages"

Œuvre Oenochoé ionienne orientalisante du style des "Chèvres sauvages"

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Oenochoé ionienne orientalisante

© 2008 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Alexandra Kardianou-Michel

La représentation de la "chèvre sauvage" donne son nom à ce style dont les formes privilégiées sont l'oenochoé, vase à verser le vin dérivant de modèles en bronze et les plats avec ou sans pied. Le dessin au trait est accentué par des rehauts appliqués sur un engobe ivoire qui couvre la surface. Le décor animalier très stylisé, animaux fantastiques et réels, est réparti sur plusieurs zones. La surface est couverte d'éléments stylisés, triangles, svastikas, rosettes, motifs floraux abstraits.

L'art orientalisant

Vers la fin du VIIIe siècle et au VIIe, le style géométrique subit des transformations. Les importations n'ont jamais cessé. Vers 730, les objets importés commencent à intéresser les artisans, qui cherchent à les imiter. Il s'agit surtout de produits de luxe, de vases en métal, de tissus et d'objets en ivoire. Le renouvellement des techniques est accompagné par celui des sujets et des formes. Les échanges avec le Levant ont introduit des éléments orientaux dans l'art : des motifs végétaux (lotus, palmettes), des animaux exotiques ou fantastiques et des ornements empruntés aux tissus (tresses, rosettes).

Un nouveau répertoire

C'est surtout sur la céramique que les motifs se diversifient. Le rendu des représentations humaines et animales est plus naturaliste, et vers 660 apparaît un épanouissement du style avec un net développement des compositions de sujets mythologiques. Le répertoire animalier s'enrichit d'animaux hybrides, sphinges, sirènes, centaures et griffons, ou mythiques tels que la Gorgone ou Pégase, le cheval ailé. Aux motifs végétaux déjà utilisés s'ajoutent des sujets proprement orientaux comme l'arbre de vie qui se développe en rosaces, rinceaux, entrelacs variés et les anciens motifs géométriques s'assouplissent afin de remplir tout l'espace disponible.
L'artiste orientalisant utilise les incisions, technique déjà connue pour les bronzes et les ivoires, permettant un rendu plus fin des détails. Les rehauts rouges et blancs, les tons de brun et le noir donnent souvent l'impression d'une vraie polychromie sur le fond clair de l'engobe. Les vases sont fréquemment peints dans un style miniaturiste avec un décor en zones, le fond étant rempli de rosettes de points. Le décor de frises d'animaux ou les pittoresques scènes de chasse trahissent l'influence orientale.

Les "Chèvres sauvages"

La Grèce de l'Est et l'Égypte ont développé un style riche et singulier, répandu sur toute la côte ionienne d'Asie Mineure et dans les îles grecques (Rhodes, Chios, Clazomènes, Naucratis) pendant le VIIe et le début du VIe siècles av. J.-C., celui des "Chèvres Sauvages" longtemps appelé à tort "rhodien" en raison du lieu de plusieurs trouvailles, dans la nécropole de Camiros de Rhodes. Désormais, d'autres centres de production se distinguent comme Milet et Chios. L'œnochoé Lévy, avec son décor composé d'un bestiaire mythique sur l'épaule et d'animaux domestiques et sauvages sur cinq zones de la panse, fait penser par sa finesse d'exécution, la fluidité et la légèreté des couleurs et la précision du dessin au trait, à une broderie ou une étoffe en soie.

Bibliographie

- SCHIERING W., Werkstätten orientalisierender Keramik auf Rhodos, 1957.
- BOARDMAN J., Aux origines de la peinture sur vase en Grèce, 1999.

Cartel

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45 à partir de janvier 2019

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet