Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Surtout de table

Œuvre Surtout de table

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Surtout de table

© 1996 RMN / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cette œuvre monumentale est un surtout de table en argent. Il porte les armoiries de la maison de Bourbon-Condé et servait effectivement à Louis-Henri de Bourbon, prince de Condé (1694-1740) dans l'hôtel de Condé à Paris. Il a été réalisé par Jacques Roettiers (1707-1784) qui porte ici à son apogée l'art de l'orfèvrerie dans un développement pittoresque d'ornements rocaille.

Qu'est-ce qu'un surtout ?

Les surtouts font partie des pièces les plus spectaculaires du décor de la table. Ils apparurent sur les tables dès le XVIIe siècle et servirent dès l'origine à présenter quelques objets destinés au service tels que les huiliers, les vinaigriers ou les salières. De plus des bras de lumière permettaient la fixation d'une partie des bougies destinées à éclairer la table. Au cours de la première moitié du XVIIIe siècle, les surtouts ont perdu leur aspect fonctionnel pour devenir des objets presque uniquement décoratifs, certains conservant néanmoins leur rôle d'éclairer la table. Le surtout du prince de Condé était d'ailleurs à l'origine doté de quatre bras de lumière dont le dessin est inconnu et qui se fixaient dans des orifices encore visibles au pied du revers de chacun des montants.

Le vocabulaire cynégétique

Pour orner les surtouts, les sujets relatifs à la chasse étaient fréquents et permettaient d'évoquer à la fois une activité chère aux convives et le contenu des plats lui-même. Le surtout du prince de Condé ne déroge pas à cet usage. Il est orné aux quatre angles de hures de sangliers, au centre du plateau d'un loup pris au piège et observé par un chien, et, sur l'arche, d'un cerf attaqué par des chiens. Tous ces animaux sont traités avec un réalisme très pittoresque et révèlent la qualité du travail de Jacques Roettiers qui a su, par la ciselure, rendre le détail du pelage de chacun et donner toute sa vie à la scène.

Les ornements rocaille

Ce surtout qui est composé d'une terrasse à quatre pieds, de forme chantournée et bordée d'enroulements, s'élève en quatre piliers rocheux qui forment une arche en se rejoignant vers le haut. Ce motif de rocher est caractéristique du rocaille et lui donna d'ailleurs son nom. Les petits côtés se prolongent par deux larges coquilles qui sont également des éléments récurrents des œuvres rocaille. Le traitement spectaculaire de l'ensemble, l'aspect chantourné de la forme et l'abondance des ornements font de cette œuvre un des sommets de la production des orfèvres des ateliers du Louvre et un des objets phares du rocaille.

Bibliographie

- Versailles et les tables royales en Europe, Catalogue d'exposition, Paris, RMN, 1993, n°73.

- Cinq années d'enrichissement du patrimoine national 1975-1980, Catalogue d'exposition, Paris 1980, n°108.

- MABILLE G., Les surtouts de table dans l'art français du XVIIIe siècle, L'Estampille, n°126, octobre 1980, p 62-73.

Cartel

  • Jacques ROETTIERS (1707 - 1784)

    Surtout de table

    1736

  • Argent

  • Provenance : exécuté pour Louis-Henri de Bourbon, prince de CondéAcquis en 1974 , 1974

    OA 10631

  • Objets d'art

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Inscription "J.ROETTIERS ORFEVRE DU ROY.IN.ETF.1736".Armoiries de la Maison de Bourbon-Condé.