Passe sanitaire

Dans le but de réduire les risques de transmission de la Covid-19, la présentation d’un passe sanitaire sera obligatoire pour accéder au musée du Louvre à partir du 21 juillet pour toutes les personnes de 18 ans et plus.

La peinture italienne en perspectiveGrande Galerie

illustration
La Grande Galerie Salle 710, Aile Denon, Niveau 1

C’est un des lieux les plus emblématiques du Louvre depuis la transformation du palais en musée. Cet axe majeur du palais a une longue histoire ! Les visiteurs y découvrent aujourd’hui la très riche collection de peintures italiennes du musée, l’une des plus importantes au monde.

Une galerie emblématique

Des dizaines et des dizaines de tableaux qui se succèdent à perte de vue le long d’une galerie à l’architecture majestueuse… À la fin du 16e siècle, la Grande Galerie est construite pour relier deux palais des rois de France : le Louvre et les Tuileries. Après la Révolution française de 1789, c’est l’une des premières parties du palais ouvertes au public lorsque le Louvre devient musée. Aujourd’hui, elle incarne l’image même du musée. Retour sur une longue histoire.

La galerie du Bord-de-l’Eau

Devenu roi de France, Henri IV engage de grands travaux pour le Louvre dès 1595. Il veut ainsi asseoir son nouveau pouvoir en s’inscrivant dans la lignée des grands souverains bâtisseurs. Pour donner plus d’ampleur et de majesté au vieux château des rois de France, il décide de créer un grand ensemble architectural en reliant le Louvre à l’élégant palais des Tuileries (aujourd’hui disparu) que la reine Catherine de Médicis avait fait construire quelques décennies auparavant.

L’élément majeur de ce projet, qu’on nomme le Grand Dessein, est une immense galerie qui longe la Seine : la galerie du Bord-de-l’Eau. Construit notamment par les architectes Louis Métezeau et Jacques Androuët du Cerceau, ce gigantesque bâtiment qui mène d’un château à l’autre mesure alors 460 mètres de long ! À l’époque, c’est le plus grand d’Europe.

illustration
La Grande Galerie Salle 710 (Grande Galerie), Aile Denon, Niveau 1

Un lieu dédié aux arts 

On sait que lorsqu’il était enfant, le petit Louis XIII venait jouer dans cette longue galerie. Devenu roi, il poursuit le chantier engagé par son père Henri IV. Il confie en 1641 la décoration de la galerie au peintre Nicolas Poussin, mais ce projet reste inachevé.

C’est sous le règne de Louis XIV que le premier étage de la vaste galerie devient un lieu d’exposition pour les œuvres des membres de l’Académie royale de peinture et de sculpture. Le roi obéit là à une certaine logique puisque le rez-de-chaussée accueillait depuis Henri IV les ateliers et logements des artistes protégés par le roi. C’est aussi là que se déroulaient certains événements importants comme la cérémonie des écrouelles. Au cours de cette cérémonie, le roi touchait les écrouelles, c’est-à-dire les ganglions, des malades. On considérait que, par ce simple contact, le roi avait le pouvoir de guérir.

Le Saint Sébastien de Mantegna

Le Saint Sébastien de Mantegna

Youtube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

La création du musée du Louvre

Le projet de consacrer la galerie à l’exposition permanente des peintures des collections royales s’élabore sous le règne de Louis XVI. L’idée de transformer le Louvre en musée est née. Le peintre Hubert Robert imagine plusieurs nouveaux aménagements pour la Grande Galerie. La Révolution éclate, et c’est le 10 août 1793 que le musée est créé et ouvre au public sous le nom de Muséum central des arts. Dès sa construction, la Grande Galerie est dédiée aux arts ; dans ce nouveau musée, elle garde cette fonction et accueille des collections de peintures.

Sous le Premier Empire, dans le musée rebaptisé musée Napoléon, les architectes Percier et Fontaine sont chargés de décorer et de restructurer la Grande Galerie pour lui donner un cadre plus majestueux. Ils la scandent en neuf travées rythmées par de somptueuses colonnes qui supportent des arcades.

Lumière sur la peinture !

Afin d'offrir des conditions optimales pour venir admirer cette extraordinaire collection, le choix est fait d’installer un éclairage zénithal, c’est-à-dire à partir de verrières au plafond qui diffusent la lumière naturelle. L’architecte de Napoléon III, Hector Lefuel, perce la voûte pour créer des verrières. La lumière, égale et naturelle, évite ainsi les reflets sur les tableaux.

Aujourd’hui, aux murs de la Grande Galerie se succèdent les chefs-d’œuvre des plus grands maîtres de la peinture italienne : Mantegna, Raphaël, Léonard de Vinci, Arcimboldo, Caravage… et bien d’autres.

Chefs-d'œuvre de la Grande Galerie

  • Andrea Mantegna, Saint Sebastien

1 sur 14

Le saviez-vous ?

Mariage impérial

illustration
Benjamin Zix, Cortège nuptial de Napoléon Ier et de Marie-Louise d'Autriche (détail)

Découvrir aussi