Musée fermé

Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du Covid-19, le musée du Louvre et le musée national Eugène-Delacroix sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Les visiteurs ayant acheté un billet pour cette période seront remboursés automatiquement. Aucune démarche n’est nécessaire.

Quand les peintres français voient grand Salles rouges

illustration
La salle Mollien Salle 700, Aile Denon, Niveau 1

La couleur des murs a donné leur nom à ces immenses salles qui abritent les plus grandes toiles du Louvre : on peut y admirer certains des chefs-d’œuvre de la peinture française du 19e siècle, de David à Delacroix.

De grands tableaux pour la grande histoire

« On marche dans ce tableau » s’est exclamé Napoléon Ier devant la peinture du Sacre peint par David. Haute de 6 mètres, la toile fait près de 10 mètres de long. De quoi impressionner le spectateur et lui donner l’illusion d’assister en personne à la cérémonie. C’est l’effet que produisent les grands formats, ces gigantesques peintures d’histoire. Il fallait bien trouver un espace d’exposition à la mesure de telles œuvres.

Un décor du Second Empire

À l’origine, les Salles Rouges sont construites lors des grands travaux d’agrandissement du Louvre menés par Napoléon III. Le décor rouge et or, caractéristique du faste que l’empereur souhaite donner au musée, est réalisé en 1863 par le peintre Alexandre Dominique Denuelle. La couleur rouge fait ressortir les tableaux où dominent souvent des tons bruns. On y accroche d'abord les œuvres des maîtres français des 17e et 18e siècles. Les grands formats du 19e n’y feront leur entrée que plus tard.

Jacques-Louis David, Théodore Géricault, Eugène Delacroix... Les plus grands noms de la peinture française se côtoient sur ces murs.

illustration
Jacques-Louis David, Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804 Salle 702, Aile Denon, Niveau 1

La prestigieuse peinture d’histoire 

À côté de célèbres portraits, comme Madame Récamier par David ou Mademoiselle Rivière par Ingres, les tableaux sont surtout des peintures d’histoire. Depuis le 17e siècle, ce genre pictural est considéré en France comme le plus important et le plus prestigieux. Les œuvres servent l’histoire, qu’elle soit moderne (Les Batailles de Napoléon, par Gros), antique, mythologique (Aurore et Céphale, par Guérin) ou biblique (Le Déluge, par Girodet). Certains artistes choisissent des thèmes considérés comme exotiques, La Mort de Sardanapale, par Delacroix, ou encore, plus rare, des événements d’actualité dont la portée n’est anecdotique qu’en apparence comme Le Radeau de la Méduse par Géricault.

La Grande Odalisque

YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Le Romantisme et l'actualité

Le Radeau de la Méduse

illustration
Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse Salle 700 (Salle Mollien), Aile Denon, Niveau 1

La Liberté guidant le Peuple

illustration
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (28 juillet 1830) Salle 700 (Salle Mollien), Aile Denon, Niveau 1

Chefs-d'œuvres des salles rouges

  • illustration

    Jacques-Louis David, Les Sabines

1 sur 14

Le saviez-vous ?

Rouge artistique

illustration
La salle Daru Salle 702, Aile Denon, Niveau 1

Découvrir aussi