Ecritures, langues et déchiffrement à l’honneur

Parcours

Posté le 30 novembre 2022

Avec un colloque exceptionnel et de nouveaux parcours de médiation dans les salles, le musée du Louvre met actuellement en lumière les écritures anciennes dans ses collections, au département des antiquités égyptiennes, au département des antiquités grecques, étrusques et romaines et au département des antiquités orientales.

Les 1er et 2 décembre se tient, à l’auditorium Michel Laclotte, le colloque 1822/2022 : Autour de Champollion, déchiffrements d’hier et d’aujourd’hui. En relation avec l’exposition « Champollion. La voie des hiéroglyphes » au Louvre-Lens, deux journées de conférences présentent le déchiffrement des écritures égyptiennes en situant celui-ci dans le contexte plus général des autres déchiffrements, anciens, récents ou en cours, des écritures anciennes. Organisées par les trois départements antiques du musée du Louvre et l’École Pratique des Hautes Études, PSL, ces journées réunissant les spécialistes des questions abordées, s’adressent plus généralement à la Cité, à toute personne curieuse des déchiffrements et des cultures que ceux-ci révèlent.

Simultanément, de nouveaux parcours de médiation sont proposés au public dans les salles.

Au département des antiquités égyptiennes, le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes est mis à l’honneur. Le visiteur est invité à découvrir, en seize étapes, les chefs d’œuvre du département, révélés sous la plume de Champollion. On y apprend comment Champollion convint le roi Charles X d’acquérir la collection Henry Salt riche de plus de 4000 objets égyptiens dont le Sarcophage de Ramsès III ou encore les conditions de l’entrée dans les collections du Louvre du colosse de Séthi II.

illustration

Dénomination : cuve de sarcophage
Titre d'usage : Cuve du sarcophage de Ramsès III

Sarcophage du roi Ramsès III Département des Antiquités égyptiennes
« Je jouis d’avance du bel effet que produira, dans une de ces salles, l’énorme sarcophage royal du Pharaon Ramsès Méïamoun [Ramsès III], grand-père de Sésostris [ici pour Ramsès II]. Cette pièce est la plus colossale de toutes celles de ce genre qui existent en Europe, et même en Egypte, dans les tombeaux des Rois découverts jusqu’ici. […] on pourra apprécier la beauté de ce bloc de granit rose, et l’effet de l’émail vert qui colorie certaines gures en pieds et les innombrables hiéroglyphes qui surchargent l’intérieur et l’extérieur de ce monument vraiment royal »Lettre de Champollion au Duc de Blacas, intendant général des Bâtiments de la Couronne qui favorisa Champollion et la création du musée Charles X, depuis Livourne, le 27 avril 1826

Dans le second parcours, à partir des œuvres, sont expliquées les étapes clés du déchiffrement des hiéroglyphes : de la découverte de la pierre de Rosette au décryptage des hiéroglyphes monumentaux avec la stèle du roi serpent en passant par l’examen des dessins de cartouches des noms royaux dont celui de Thoutmosis III.

Le parcours proposé dans le département des antiquités orientales donne à voir la diversité des langues et des écritures en Mésopotamie (Syrie du Nord et Irak actuel), l’Elam (Iran actuel), au Levant (pays bordant la côte méditerranéenne). Le public est ainsi invité à suivre Mušhuššu, le compagnon serpent-dragon de Nabû, le dieu mésopotamien du savoir et de l’écriture et découvrir la naissance de l’écriture, des langues aux origines inconnues comme le sumérien ou l’élamite et différents systèmes d’écriture, tels que le cunéiforme, le hiéroglyphe ou encore l’alphabétique.

Le parcours des antiquités grecques, étrusques et romaines présente la diversité des inscriptions grecques, tant dans leur forme (supports, types de gravures) que dans les types de textes inscrits. Le grec moderne a succédé au grec ancien et la langue a ainsi toujours été lue. Mais grâce à une sélection d’œuvres du département comportant des inscriptions et présentées sous le prisme de l’écriture, le public en apprend davantage sur la civilisation grecque antique. Que faut-il sacrifier aux dieux ? C’est une question à laquelle répond par exemple l’inscription se trouvant sur un relief sculpté vers 500-475 av. J.-C. Le parcours propose également de faire la rencontre de plusieurs personnages qui ont joué un rôle important dans la constitution de la collection du département.

Au département des antiquités égyptiennes  Parcours "Champollion, un savant esthète" , les chefs d’œuvre du département révélés sous la plume de Champollion / Parcours "Les clés du déchiffrement des hiéroglyphes, les étapes des raisonnements qui conduisent à déchiffrer les écritures égyptiennes"

Au département des antiquités orientales  Parcours "Ecriture, langues et déchiffrements en Mésopotamie"

Au département des antiquités grecques, étrusques et romaines  Parcours "A la découverte des inscriptions grecques"

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

Regards du Louvre

En ouverture de l’année de son 230ème anniversaire, le musée du Louvre invite 20 figures de la création contemporaine, âgées de moins de 40 ans à proposer leurs « Regards du Louvre », dans un projet plastique associant le Louvre à son partenaire du Louvre-Lens.

Une œuvre du Louvre par Monique Frydman

Dans le cadre de ses programmes contemporains, le musée du Louvre invite, chaque jeudi, les figures de la création qui l’ont accompagné à choisir une œuvre de ses collections et à la présenter à son public numérique.

Atan des Cyclades

L’art des Cyclades pour la première fois dans la collection de bandes dessinées du Louvre