Le Salon carré fait peau neuve

Rénovation

Posté le 27 mai 2021

Pendant la fermeture, la rénovation de cette salle prestigieuse au cœur du musée a été entreprise. L’occasion pour les visiteurs de redécouvrir son plafond majestueux, qui constitue l’un des plus beaux décors historiques du palais, et d’admirer de grands chefs-d’œuvre de la peinture italienne, installés sur les cimaises repeintes, dans le respect de la double identité du lieu, celle de sa conception du 19ème siècle et celle de sa redéfinition dans les années 1970 par les architectes Paulin, Motte et Monpoix.

Une salle emblématique et historique

Rénover le Salon carré, c’est se dédier à l’un des espaces majeurs du palais. Le Salon carré est l’une des salles les plus fréquentées du musée, en raison de sa position stratégique entre la Victoire de Samothrace, la Galerie d’Apollon et la Grande Galerie, c’est aussi un lieu symbolique de l’histoire de France et de l’histoire de l’art.

En 1661, l’architecte Louis Le Vau agrandit ce salon dit « carré » sur ordre de Louis XIV, entendant ainsi rivaliser avec les salons des palais italiens. Dès le 18e siècle, l’Académie royale de peinture et de sculpture l’utilise pour exposer les travaux de ses membres. C’est la naissance du « Salon », expositions au cours desquelles le Louvre, alors réservé aux nobles et aux artistes, s’ouvre au public.  Dans la seconde moitié du 19e siècle, cette salle devient trop petite pour le Salon et se transforme en musée où sont accrochées les œuvres les plus emblématique des collections du Louvre, toutes époques confondues. Un passage incontournable pour tous les artistes et les copistes ! Pour correspondre à cette nouvelle fonction, l’architecte Félix Duban conçoit entre 1849 et 1851 un nouveau décor à la gloire des artistes illustres. 

illustration
Giuseppe Castiglione, Le Salon Carré en 1861

Les ors du Salon carré retrouvent leur éclat

Ce plafond situé à quatorze mètres de hauteur a bénéficié cette année d’un important chantier de rénovation car son décor en stuc était très encrassé.  Un constat d'état 3D de l'ensemble du décor a d’abord été réalisé. Cette technique empruntée aux géographes est utilisée pour la première fois au Louvre et permet une surveillance précise dans le temps de son état de conservation. Après un dépoussiérage approfondi permettant de prolonger l’espérance de vie du décor sans opération de restauration lourde, la gamme chromatique est réapparue dans tout son éclat, en bleu, or et beige.

illustration
Le Salon carré après rénovation, 2021

Les primitifs italiens dans un nouvel écrin

Les murs du Salon carré ont été repeints dans des teintes chaudes qui respectent à la fois la continuité des murs et du décor plafonnant et l'aménagement réalisé en 1971 par les architectes Paulin, Motte et Monpoix à la demande de Michel Laclotte. Le contraste entre le mur et la cimaise redonne à cet aménagement son aspect aérien, comme en suspension dans l'espace. Après l’exposition Soulages qui a eu lieu en 2019 et ce vaste chantier de rénovation, les peintures italiennes du 13e au 15e siècle y retrouveront progressivement leur place. Les visiteurs peuvent désormais profiter de la réouverture du musée pour admirer les chefs-d’œuvre de Giotto, Fra Angelico ou Paolo Uccello dans ce majestueux décor.

Vous aimerez aussi

Sculptures antiques de Libye et de Syrie. Lutter contre le trafic illicite de biens culturels

Jusqu’au 13 décembre, le musée du Louvre présente quatre demi-statues funéraires de Cyrène, en Libye orientale, qui ont été saisies en France alors qu’elles allaient être exportées illégalement ainsi que deux reliefs à décor byzantin provenant vraisemblablement de Syrie. Ces œuvres sont temporairement présentées au Louvre afin d’alerter le public sur ces questions de patrimoine en danger.

L’art de la marqueterie et de l’incrustation sur bois

Jusqu'au 1er novembre, découvrez l’art de la marqueterie de l'Espagne à l'Inde et traversez 10 siècles d'histoire.

Hommage à la Maison de Bourbon. Pastels de Fragonard et Lemonnier

Jusqu’au 13 septembre 2021, les visiteurs peuvent découvrir dans les salles du musée un ensemble de portraits de la famille de Bourbon peints au pastel par Jean-Honoré Fragonard. Acquis l’année dernière par le Louvre, ils apportent un éclairage nouveau sur l’œuvre du peintre et dessinateur de renom.