Les Enquêtes du Louvre : la saison 1 pour les vacances d'été !

Podcasts

Le 26 juillet 2021

Dans l’ombre de La Joconde et de la Vénus de Milo, s’accomplissent de terribles forfaits : assassinats, vols, enlèvements, empoisonnements… En compagnie de Romane Bohringer, revisitez cet été les chefs-d’œuvre du musée à la manière d’une enquête policière pour en élucider tous les mystères. 


Les polars de l'été

Après le succès de l'épisode pilote consacré au Radeau de la Méduse le musée du Louvre a lancé quatre nouveaux épisodes pour permettre aux auditeurs d'explorer autrement les collections, depuis la Mésopotamie jusqu'à la Révolution française, en passant par les Omeyyades de Cordoue et les bas-fonds de la Lorraine du 17e siècle. Pour raconter ces épisodes tragiques, le Louvre fait appel à une équipe d'enquêteurs pluridisciplinaire qui apporte un regard complémentaire à celui de l'histoire de l'art. 

À écouter sur Soundcloud, DeezerYoutube, Apple PodcastSpotify, et sur vos applis de podcasts préférées !


Épisode 1 : Le Radeau de la Méduse

Lorsque deux rescapés du naufrage de la Méduse en font le récit en 1817 et évoquent les scènes de cannibalisme, le scandale éclate et inspire Géricault pour en faire l’une des œuvres majeures de la peinture française du 19e siècle. Depuis les salles du musée jusqu'au cimetière du Père-Lachaise, partez sur les traces de Géricault !

Côme Fabre, conservateur au département des Peintures du Louvre, en charge de la peinture française du 19e siècle
Perrine Rogiez-Thubert, capitaine de police de l'Identité judiciaire de Paris
Bruno Chenique, historien de l’art spécialiste de Géricault
Isabelle Autissier, navigatrice, elle-même survivante de naufrages 
Mati Diop, cinéaste
Paul McCarthy, plasticien

Le contenu de YouTube est actuellement bloqué. Veuillez modifier vos paramètres de cookies pour autoriser ce contenu.


Épisode 2 : Le Tricheur à l'as de carreau

Le Tricheur à l’as de carreau est le récit d’une escroquerie menée de main de maître… Et un (auto)portrait de la peinture et de Georges de La Tour... en tricheur !

Nicolas Milovanovic, conservateur en chef au musée du Louvre
Élisabeth Belmas, historienne
Olivier Cave, expert en manipulation de cartes et collectionneur
Thomas Levy-Lasne, peintre

Le contenu de YouTube est actuellement bloqué. Veuillez modifier vos paramètres de cookies pour autoriser ce contenu.

« Il n'y a pas de hasard. [...] Tout est pensé, chaque personnage est vraiment au millimètre près à sa place. Comme le peintre construit l'intrigue, il construit sa composition au millimètre. »

Nicolas Milovanovic

Épisode 3 : La pyxide d’al‐Mughīra

Au cœur des salles des Arts de l’Islam palpite un mystérieux chef-d'œuvre: la pyxide d’al-Mughīra. Une délicate boîte d’ivoire sculpté dont le raffinement et la complexité du décor éblouissent les visiteurs. Mais la pyxide est en réalité une boîte à double fond... et même une terrible boîte de Pandore !

Gwenaëlle Fellinger, conservatrice en chef au musée du Louvre
Claire Anderson, historienne
Nazanin Pouyandeh, artiste
Céline Dupont, capitaine de gendarmerie en section de recherches

Le contenu de YouTube est actuellement bloqué. Veuillez modifier vos paramètres de cookies pour autoriser ce contenu.


Épisode 4 : Le Régent

En 1792, en pleine Révolution française, des cambrioleurs s’introduisent dans le Garde-Meuble national, à Paris, et mettent la main sur un diamant d’une taille et d’une pureté incomparables... Les innombrables facettes de ce joyau sont à l’image de son parcours romanesque – depuis les mines indiennes de Golconde jusqu’à la galerie d’Apollon.

Anne Dion, conservatrice générale au musée du Louvre
David Desclos, ancien cambrioleur
François Farges, minéralogiste
Frédéric Arslanian, tailleur de diamant
Jean-Michel Othoniel, artiste

Le contenu de YouTube est actuellement bloqué. Veuillez modifier vos paramètres de cookies pour autoriser ce contenu.


Épisode 5 : Les taureaux ailés de Khorsabad

Dans la cour Khorsabad, deux gigantesques taureaux ailés à tête d’homme nous observent. Sculptés il y a près de trois mille ans, ils ont quelque chose de tranquille et même de bienveillant. Ils sont cependant porteurs d’une terrible malédiction.

Ariane Thomas, directrice du département des Antiquités
orientales du musée du Louvre
Michael Rakowitz, artiste
Valérie Mangin, scénariste de bande dessinée
Lionel Marti, archéologue et assyriologue au Collège de France

Le contenu de YouTube est actuellement bloqué. Veuillez modifier vos paramètres de cookies pour autoriser ce contenu.

« Le personnage de Sargon est quelque chose qui fait beaucoup fantasmer les assyriologues parce que c'est un véritable personnage de roman. »

Lionel Marti

À écouter sur Soundcloud, DeezerYoutube, Apple PodcastSpotify, et sur vos applis de podcasts préférées !

Série écrite et réalisée par Martin Quenehen
Narration : Romane Bohringer
Musique : Jean-François Riffaud
Mixage : Aurélien Barbolosi
Production : Musée du Louvre

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

La Joconde en réalité virtuelle chez vous

« En tête-à-tête avec La Joconde » est la première expérience en réalité virtuelle du musée du Louvre. Elle révèle les dernières recherches scientifiques autour de Léonard de Vinci, ses techniques et procédés de peinture.

Les manteaux du Saint-Esprit retrouvent la flamme

Restaurés durant deux ans, les manteaux de l'ordre du Saint-Esprit conservés au département des Objets d'art ont retrouvé le chemin des salles d'exposition. Anne Labourdette, conservatrice en charge des collections du XVième siècle, nous raconte l'histoire de ces vêtements auréolés de prestige.

Le couple peint par Rembrandt, de retour au Louvre pour cinq ans !

Le 1er février 2016, les Pays-Bas et la France concluaient un accord inédit, doublé d’un accord entre le Rijksmuseum et le Louvre, pour l’achat conjoint de deux œuvres peintes par Rembrandt : les portraits de Marten Soolmans et de son épouse Oopjen Coppit.

Après avoir passé cinq ans à Amsterdam, le célèbre couple peint par Rembrandt a enfin rejoint Paris pour être exposé, à compter du 21 février 2024 et pour la même durée, au musée du Louvre (deuxième étage de l’aile Richelieu, salle Rembrandt – 844).