Passe sanitaire

Conformément aux consignes gouvernementales, l'accès au musée nécessite la présentation d’un passe sanitaire européen pour toutes les personnes de plus de 12 ans et deux mois.

L'Établissement public du musée du LouvreMissions et fonctionnementL'établissement public | Gouvernance

L'établissement public | Gouvernance (3)Affichage : Gouvernance

Gouvernance

L'organigramme


Le conseil d’administration

L'article 13 du décret 92-1338 du 22 décembre 1992 modifié portant création de l’Établissement public du musée du Louvre prévoit que le conseil d'administration est composé de 19 membres :

  • la Présidente-Directrice du musée du Louvre : Laurence des Cars ;
  • quatre représentants de l’Etat :
    • le directeur général des patrimoines ou son représentant : Jean-François Hébert,
    • un autre représentant de la direction générale des patrimoines ou la directrice chargée des musées de France : Anne-Solène Roland,
    • le secrétaire général du ministère chargé de la culture ou son représentant : Luc Allaire,
    • le directeur du budget au ministère chargé du budget ou son représentant : Amélie Verdier,
  • le président de l’Etablissement public de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées ou son représentant : Chris Dercon ;
  • sept personnalités choisies en raison de leurs compétences ou de leurs fonctions, dont deux en raison de leur connaissance des publics des musées nationaux, désignées par arrêté du ministère chargé de la culture : Marie-Christine Saragosse, Eléonore Ladreit-de-la-Charrière, Véronique Chankowski, Maïa Wirgin, Bruno Racine, Louis-Antoine Prat, Frédéric Jousset ;
  • trois membres des corps des conservateurs généraux ou des conservateurs du patrimoine élus pour trois ans dans des conditions fixées par arrêté du ministre de la culture : Etienne Blondeau, Françoise Barbe, Valérie Carpentier ;
  • trois représentants du personnel élus pour trois ans dans des conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la culture : Christian Galani, Sébastien Nee, Bibata Ouedraogo.

Le conseil scientifique

La création du Conseil scientifique a été entérinée au Conseil d’administration du 26 novembre 2010.

Le conseil se réunit deux fois par an depuis le 10 mars 2011. Son rôle est de débattre de la politique de recherche du musée du Louvre, de donner des avis et de jouer les rôles suivants :

  • s’interroger sur l’équilibre entre les différents champs de recherche couverts par le musée, proposer des recommandations sur les principaux projets, suggérer des sujets dans certains domaines moins étudiés ;
  • mettre l’accent sur les domaines d’excellence du musée, son originalité, sa réactivité par rapport aux grandes découvertes et orientations des disciplines représentées au musée.
  • s’interroger sur les méthodes du musée, leur adéquation aux meilleures pratiques nationales et internationales, la qualité de ses réseaux et de ses partenariats.
  • s’interroger sur les moyens de la diffusion, les supports choisis, la qualité des communications, les langues, etc.

L’outil principal du conseil scientifique est le Plan de recherche du musée, sur lequel le conseil scientifique est invité à ouvrir un débat critique et à proposer des pistes d’amélioration et des recommandations.

 

Membres du Conseil scientifique - 2021 :

Sous la présidence de :
Salvatore Settis, ancien directeur de l’Ecole normale supérieure de Pise

Personnalités qualifiées :
Etienne Anheim, cofondateur du LabEx PATRIMA et directeur d’études à l’EHESS
Claire Barbillon, directrice de l’Ecole du Louvre
Eric de Chassey, directeur de l’INHA
Vincent Droguet, sous-directeur des collections au Service des musées de France
Dominique Garcia, président de l’INRAP
Thomas W. Gaehtgens, ancien directeur du Getty Research Institute de Los Angeles
Xavier Greffe, professeur émérite en sciences économiques, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne
Barbara Jatta, directrice des musées du Vatican
Marie Lavandier, directrice du musée du Louvre-Lens
Neil McGregor, ancien directeur du British Museum et ancien directeur du Forum Humboldt
Isabelle Pallot-Frossard, directrice du C2RMF
Dominique Poulot, professeur en histoire du patrimoine et des musées, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne
François Joseph Ruggiu, directeur de l’institut des sciences humaines et sociales, CNRS
Bénédicte Savoy, professeure en histoire culturelle et sociale des arts et histoire des musées à l’université TU Berlin et professeure au Collège de France
Stéphane Verger, directeur du Museo Nazionale Romano et directeur d’études à l’EPHE

Membres de droit – Musée du Louvre :
Laurence des Cars, Présidente-Directrice
Kim Pham, administrateur général
Anne-Laure Béatrix, administratrice générale adjointe
Vincent Pomarède, administrateur général adjoint
Sébastien Allard, directeur du département des Peintures
Claire Bessede, directrice du musée Eugène-Delacroix
Jannic Durand, directeur du département des Objets d’art
Cécile Giroire, directrice du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Sophie Jugie, directrice du département des Sculptures
Yannick Lintz, directrice du département des Arts de l’Islam
Vincent Rondot, directeur du département des Antiquités égyptiennes
Xavier Salmon, directeur du département des Arts graphiques
Ariane Thomas, directrice du département des Antiquités orientales
Dominique de Font-Réaulx, directrice de la direction de la médiation et de la programmation culturelle
Néguine Mathieux, directrice de la direction de la recherche et des collections
Adel Ziane, directeur de la direction des relations extérieures

Organisation
Marie Claire Guillard-Le Bourdellès, coordinatrice des moyens de la recherche


La commission des acquisitions

L’enrichissement des collections nationales est l'une des missions fondamentales du Louvre et constitue un enjeu important, en raison de l’étendue de ses collections et de son statut de premier musée de France. Parce qu’elles sont propriété de l’Etat, inaliénables et imprescriptibles, et nécessitent la dépense de fonds publics, les acquisitions représentent une responsabilité particulière pour le musée.

Le dispositif d’acquisition d’œuvres du musée du Louvre

Depuis le 1er janvier 2004, le Louvre a compétence en matière d’enrichissement des collections et dispose dans ce domaine d’une large autonomie juridique qui lui permet de décider et de financer directement ses acquisitions sur ses propres recettes, sans intervention du budget de l’Etat.

Le financement des acquisitions est directement lié à la fréquentation du musée

Le décret N° 2003-1298 réglementant les missions et l’organisation de l’Établissement public indique que le musée est chargé "de contribuer à l'enrichissement des collections nationales par l'acquisition de biens culturels, pour le compte de l'Etat, à titre onéreux ou gratuit". Il "consacre à ces acquisitions 20% du produit annuel du droit d'entrée dans les collections permanentes" et peut "y affecter en outre d'autres ressources".

Au-delà de ce budget propre, les libéralités (dons et legs), les apports en nature par dation et les ressources du mécénat (particuliers, sociétés d’Amis du musée, entreprises) permettent d’augmenter les ressources financières des acquisitions.

Les œuvres sont choisies à l’issue d’un processus collégial de consultation

Aucun conservateur ni même la Présidente-Directrice du musée ne peut prendre la décision d’acheter ou d’accepter le don d’une œuvre. Quel que soit le montant estimatif de l’œuvre, qu’elle soit offerte gracieusement ou vendue plusieurs dizaines de milliers d’euros, toutes les décisions d’enrichissement des collections sont prises de manière collégiale, après avis d’un comité spécifiquement chargé des acquisitions, la Commission des acquisitions, composée de vingt-quatre membres.

La commission se réunit chaque mois en session plénière pour examiner la totalité des projets, onéreux ou gratuits, proposés par les 8 départements de conservation et le musée national Eugène Delacroix. Elle émet un avis sur les œuvres, qui lui sont présentées physiquement. Son vote s’exprime à bulletin secret, par une majorité des deux-tiers : si un tiers des membres donne un avis négatif, le projet est rejeté.

Au-delà d’un certain seuil financier fixé par catégories d’œuvres, le Conseil artistique des Musées nationaux doit également se prononcer sur les projets d’acquisition avant décision définitive.

Membres de la commission :

  • la Présidente-Directrice du musée du Louvre,
  • le directeur des musées de France,
  • le président de la Société des Amis du Louvre,
  • les directeurs des huit départements de conservation du musée, et celui du musée national Eugène Delacroix,
  • deux membres élus pour deux ans parmi les conservateurs en fonction au musée,
  • un chef de grand département des musées nationaux, extérieur au musée du Louvre,
  • neuf personnalités qualifiées nommées pour trois ans par le ministre de la Culture: collectionneurs, spécialistes de différents domaines, donateurs, artistes ou mécènes.