Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Insigne de l'ordre de l'Éléphant

Insigne de l'ordre de l'éléphant de Danemark

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ce pendentif en or émaillé de blanc est l'insigne de l'ordre danois de l'Éléphant. Institué en 1478 par le roi Christian Ier, cet ordre existe toujours. L'éléphant se porte suspendu à un collier lors des cérémonies. Colliers et insignes sont rarissimes car ils doivent être rendus à l'ordre à la mort du récipiendaire. Celui du Louvre avait été remis au roi Louis XVIII et a pu rester en France.

L'ordre de l'Éléphant

L'ordre de l'Éléphant a été créé officiellement par le roi Christian Ier du Danemark (1448-1481) en 1478. Il voulait ainsi souligner le mariage de son fils avec la fille du duc de Saxe. Christian V le modifia en 1693 et lui donna son organisation actuelle. Pour ce faire, il s'inspira des cérémonies de l'ordre français du Saint-Esprit. Depuis le Moyen Age, le port d'un ordre de chevalerie était l'expression de la fidélité au prince, symbolique qui s'appliquait également à l'ordre de l'Éléphant. Les pendentifs primitifs n'existent plus mais on sait qu'ils étaient composés d'une Vierge à l'Enfant. L'éléphant, considéré comme l'attribut de la chasteté, de la pudeur et de la dévotion, remplaça finalement cette iconographie mariale.

Le pendentif du Louvre

L'insigne est composé d'un petit éléphant en or émaillé de blanc et surmonté d'un cornac et d'une tour crénelée. Celle-ci fut ajoutée à l'éléphant à partir de 1580 et figure sur tous les insignes postérieurs. Il est décoré de soixante-quatorze brillants et porte le monogramme du roi Frédéric VI de Danemark (1768-1839). Traité comme un bijou, il fut réalisé en 1822 par Evrard Bapst, joaillier de la Couronne en France. Cette oeuvre mêle la préciosité des matières telles que les brillants, l'or émaillé et les rubis avec le réalisme de l'éléphant et de son cornac.

L'échange d'ordres

Les princes et chefs d'État étrangers peuvent être acceptés au sein de l'ordre de l'Éléphant. Il était à l'origine impossible d'être membre de plusieurs ordres, symboles de fidélité à un souverain. L'époque napoléonienne bouleversa ces usages. Les chefs d'État se mirent en effet à échanger des ordres pour sceller leurs alliances. Frédéric VI et Napoléon Ier procédèrent à un tel échange dès 1808, s'attribuant l'ordre de l'Éléphant et la Légion d'Honneur. Il devint donc normal de porter à côté d'un ordre national ceux des nations étrangères. Après 1814, Talleyrand, Louis XVIII (dont le Louvre conserve l'insigne), Charles X et le duc Decazes, par exemple, reçurent à leur tour l'ordre de l'Éléphant.

Cartel

  • Évrard BAPST, joaillier

    Insigne de l'ordre de l'éléphant de Danemark

    1822

    Paris

  • Or émaillé ; 142 diamants ; 2 rubis

  • Ancienne collection des Diamants de la CouronneAttribué au musée du Louvre en 1887 , 1887

    MV 1022

  • Objets d'art

    Aile Denon
    1er étage
    Galerie d'Apollon
    Salle 705
    Vitrine des diamants

Informations pratiques

Le musée du Louvre est ouvert tous les jours sauf le mardi. Le port du masque est obligatoire. Retrouvez sur cette page toutes les informations liées à la situation sanitaire.

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2020

Réservation en ligne fortement conseillée :

Achetez votre billet