Passe sanitaire

Dans le but de réduire les risques de transmission de la Covid-19, la présentation d’un passe sanitaire sera obligatoire pour accéder au musée du Louvre à partir du 21 juillet pour toutes les personnes de 18 ans et plus.

À l’ombre des ormes : ça pousse aux Tuileries !

Jardin des Tuileries

Posté le 3 mars 2021

Qu’il fait bon se promener à l’ombre des jeunes arbres de la Grande Allée des Tuileries ! Grâce à la récente campagne de dons « Tous mécènes ! », la Grande Allée imaginée par André Le Nôtre retrouve les proportions idéales d’une allée de jardin à la française.

Sur les pas d’André Le Nôtre

Le Louvre vient de replanter deux alignements d’arbres dans l’axe central du jardin. Ils avaient été abattus il y a 200 ans, après la Révolution française, dénaturant ainsi le dessin original d’André Le Nôtre (jardinier de Louis XIV) et transformant cette allée arborée en un large espace minéral, peu propice à la promenade.

Revoir les temps forts de la campagne « Tous mécènes ! »

Les Tuileries comptent maintenant 92 arbres supplémentaires. Ils guident les promeneurs de la place de la Concorde vers le Louvre. Ce sont des ormes. Cette belle espèce d’Île-de-France avait disparu des Tuileries en raison d’une maladie : la graphiose. Ainsi les arbres replantés ont fait l’objet d’un long processus de sélection qui les rend résistants à cette maladie. Issus d’une pépinière de l’Isère certifiée « agriculture biologique », ces ormes sont encore jeunes, mais ils apportent déjà plus de nature et de confort à la promenade. Ils favorisent aussi la biodiversité du jardin.

illustration
Plantation des ormes de la Grande Allée, février 2021

À la (re)découverte des bosquets

Et qui sait, depuis cette Grande Allée, peut-être tenterez-vous l’aventure vers les bosquets ? Au nombre de huit, ils regorgent de surprises. Vous découvrirez par exemple le moulage d’un chêne en bronze de 14 mètres de long dans le bosquet de l’arbre des Voyelles, ou encore la floraison des merisiers au cœur du bosquet des Oiseaux. De la Grande Allée aux merveilles des bosquets, il n’y a qu’un pas à faire pour redécouvrir le jardin des Tuileries.

En savoir plus sur l’histoire des Tuileries

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

Les Enquêtes du Louvre : la saison 1 pour les vacances d'été !

Dans l’ombre de La Joconde et de la Vénus de Milo, s’accomplissent de terribles forfaits : assassinats, vols, enlèvements, empoisonnements… En compagnie de Romane Bohringer, revisitez cet été les chefs-d’œuvre du musée à la manière d’une enquête policière pour en élucider tous les mystères. 

Cet été, roses et lavandes embaument au jardin des Tuileries

Après le bosquet des Oiseaux et la Grande Allée, c’est au tour des roseraies de bénéficier d’une rénovation complète. Les végétaux anciens ont été remplacés par de nouveaux plants, selon une trame et une orientation nouvelles, redynamisant ainsi cette partie minérale du jardin.

https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010067016

Ferdinand-Philippe d’Orléans (1810-1842). Images d’un prince idéal

Du 18 juin au 24 octobre 2021, l’exposition du musée Ingres Bourdelle à Montauban, en partenariat avec le Louvre, propose de parcourir la vie du prince à travers près de 200 œuvres, depuis sa naissance en exil à Palerme, jusqu’à la veille de sa mort, à Paris.