Passe sanitaire

Conformément aux consignes gouvernementales, l'accès au musée nécessite la présentation d’un passe sanitaire européen pour toutes les personnes de plus de 12 ans et deux mois.

Une œuvre monumentale installée à l’entrée du département égyptien : la Stèle du vizir Senousret

Antiquités égyptiennesRestauration

Posté le 18 mars 2021

La stèle géante du vizir Senousret, quasiment inconnue du public, accueille désormais le visiteur à l’entrée des salles égyptiennes du Louvre. Taillée dans une énorme dalle de granite rose, elle atteint le poids fantastique de deux tonnes et demie.

Sept lignes de hiéroglyphes surmontent une scène figurant Senousret deux fois, de part et d’autre d’une table d’offrandes, avec les deux longues bretelles autour du cou comme insigne de sa fonction de premier personnage de l’État. Nous lisons que la stèle fut érigée en l’an 8 d’Aménemhat II (12e dynastie, dans les années 1900 av. J. –C.). Plutôt que d’Abydos, la ville sainte d’Osiris, ce monument hors-norme proviendrait de Licht, le cimetière des rois de cette époque où, selon l’ancien égyptologue américain John W. Hayes, le vizir Senousret aurait fait construire un grand mastaba de pierre à proximité de la pyramide d’Aménemhat Ier. Ce serait pour la chapelle de ce mastaba que la stèle du Louvre aurait été conçue, à la mesure d’un tel édifice.

Traduction du texte principal (Ch. Barbotin) :

« L’an 8, sous la Majesté du roi de Haute et Basse Égypte le dieu accompli Noubkaourê, fils de Rê, Aménemhat vivant à jamais. Veuille le roi accorder une offrande à Osiris seigneur de Bousiris, le grand dieu seigneur d’Abydos en tous ses sanctuaires : une invocation à l’offrande en pains, bières, viande de bétail et de volailles, vaisselle d’albâtre, étoffes et un millier (de produits) de l’offrande du dieu pour son excellence le prince, chancelier du roi de Basse Égypte, courtisan intime, grand dans sa charge, important dans son rang, directeur de la Ville, qui appartient au dais, dignitaire du chacal et vizir Senousret, acquitté, né de (la dame) Sathathor, révérée. »

Stèle du vizir Senousret

(Inv. C 4 ; N 158)
H. 184 cm : La. 89 cm ; Ép. 45 cm

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

Porte des Arts, la nouvelle revue scientifique du Louvre

Le musée du Louvre s’engage dans la création d’une revue scientifique semestrielle, Porte des Arts. Elle est destinée à exister en format numérique et en accès entièrement ouvert sur une plateforme de revues en ligne. Pour le premier numéro, des articles peuvent être proposés jusqu’au 15 février 2022.

Verres émaillés et dorés de la Renaissance. Nouvelles perspectives

À la suite de l’exposition Émailler le verre À la Renaissance. Sur les traces des artistes verriers, entre Venise et France, organisée au musée national de la Renaissance, Château d’Écouen (13 octobre 2021 - 14 février 2022), le colloque Verres émaillés et dorés de la Renaissance. Nouvelles perspectives s’intéresse aux questions soulevées par l’impact de la production de verres émaillés et dorés vénitiens sur les productions verrières européennes à la Renaissance.

Précieuses matières

Les arts du métal dans le monde iranien médiéval, Xe-XIIIe siècle

Synonyme de raffinement, l’art du monde iranien rayonne dans la culture européenne depuis plus d’un siècle et demeure l’une des sphères les plus célèbres des arts de l’Islam. Les objets en métal de la période médiévale constituent l’un des fleurons du département des Arts de l’Islam.