Passe sanitaire

Conformément aux consignes gouvernementales, l'accès au musée nécessite la présentation d’un passe sanitaire européen pour toutes les personnes de plus de 12 ans et deux mois.

Les voyages de l’albâtre

SculpturesVitrine d'actualité

Posté le 23 avril 2021

Cette vitrine d'actualité met en scène les résultats d'un programme de recherche sur la provenance de l'albâtre en France du XIVe au XVIe siècle. Elle invite à partir à la découverte de l'albâtre dans les salles de sculptures, côté Richelieu comme côté Denon.

L’albâtre est un matériau important de la sculpture en Europe entre le XIVe et le XVIe siècle, apprécié pour sa blancheur, sa finesse et le beau poli qu’on peut lui donner. Depuis 2010, le département des Sculptures conduit avec le Laboratoire de recherche des Monuments historiques et le Bureau des Recherches géologiques et minières, ainsi que de nombreux partenaires, un programme de recherche dont l’objectif est d’identifier l’origine des albâtres utilisés en France, du XIVe au XVIe siècle.

illustration
La Vierge de l'Annonciation (RF 1384), vers 1495

À partir de prélèvements de quelques milligrammes, le dosage des isotopes d’oxygène, de soufre et de strontium permet de distinguer précisément les carrières. Il est ainsi possible de repérer des circuits d’approvisionnement, de cerner des zones d’influence, d’étayer des comparaisons stylistiques. Après la mise en évidence de l’utilisation des albâtres du centre de l’Angleterre et des Alpes, près de Grenoble, la recherche apporte de nouveaux résultats sur les albâtres de Malaucène près d’Avignon, de Franche-Comté, de Beuda en Catalogne, et commence à éclairer les provenances pour les Pays-Bas, l’ Allemagne et la Lorraine.

illustration
Maître de Rimini, (actif vers 1430-1440), La Vierge de pitié (RF 1807)

La vitrine d’actualité met en scène ces résultats, à l’occasion d’un colloque qui se tiendra à Paris les 18 et 19 janvier 2022, organisé en partenariat avec le musée M de Louvain et son réseau ARDS.

Du 13 octobre 2022 au 26 février 2023, une exposition aura lieu dans ce même musée pour présenter une synthèse européenne sur le sujet.

 

Commissaire : Sophie Jugie, musée du Louvre


En savoir plus


À voir jusqu'en mai 2022
Salle 103, Aile Richelieu, Niveau -1

Voir le plan du musée

 Partager cet article

Vous aimerez aussi

Le Jugement dernier dans une noix de prière. Microsculptures de dévotion en buis

Du 21 juillet 2021 au 10 janvier 2022, le département des Objets d'art, en collaboration avec le musée Cluny-musée national du Moyen Âge et le musée national de la Renaissance-Château d’Écouen, expose des microsculptures de dévotion en buis datant du XVIe siècle au XXIe siècle.

Le chien d'Assiout

Après une longue restauration la statue du chien plus connue sous le nom de « chien d’Assiout » inaugure la nouvelle vitrine d’actualité des collections égyptiennes.

Le buste de Guillaume de Lamoignon par François Girardon

Trois ans après le buste du duc de Chaulnes par Antoine Coysevox, un autre portrait majeur du Grand Siècle entre au Louvre : le buste de Guillaume de Lamoignon, par l’autre grand sculpteur du règne de Louis XIV, François Girardon (1628-1715).